Version imprimable - accessibilite.lien.target.libelle

La Fibre numérique 59-62

PARTAGER SUR :  Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Les Départements du Nord et du Pas-de-Calais et le Conseil régional des Hauts-de-France mettent en œuvre une politique volontariste de déploiement du très haut débit par la fibre optique dans les zones non couvertes par les opérateurs privés.

Qui agit sur ma commune ?

Pour plus d'information sur le déploiement du très haut débit dans votre commune, rendez-vous sur l'onglet "Qui agit sur ma commune ?" du site web de La Fibre numérique 59-62 

Vidéo

 

Convaincus de la nécessité de garantir l'aménagement numérique du territoire et de travailler pour l'inclusion numérique, les Départements du Nord et du Pas-de-Calais et le Conseil régional des Hauts-de-France ont décidé de mettre en œuvre une politique volontariste de déploiement du très haut débit par la fibre optique dans les zones non couvertes par les opérateurs privés.

À cet effet, un Schéma directeur régional d'aménagement numérique (SDAN) du territoire a été adopté à l'unanimité par chacune de ces trois collectivités, début 2013.

 

Le Syndicat mixte "La Fibre numérique 59-62"

 

La création d'un syndicat mixte ouvert, baptisé La Fibre numérique 59-62, a été simultanément décidée pour faciliter la mise en œuvre du schéma.

 

Ses missions

Le syndicat mixte a été créé par les Départements du Nord et du Pas-de-Calais et le Conseil régional des Hauts-de-France par arrêté préfectoral en date du 4 juillet 2013.

Il a pour objectif le déploiement du très haut débit dans le Nord et le Pas-de-Calais, qui sera le chantier majeur des 10 prochaines années.  

 

Son fonctionnement

Le syndicat mixte est composé de 3 membres fondateurs :

  • le Conseil régional des Hauts-de-France : 10 membres,
  • le Conseil départemental du Nord : 5 membres,
  • le Conseil départemental du Pas-de-Calais : 5 membres.

 

Les intercommunalités peuvent être membres associés du Syndicat si elles délibèrent en ce sens.

 

Le programme opérationnel

 

Un programme d'études, le plus complet de France, a été défini pour permettre au syndicat mixte La Fibre numérique 59-62 d'apporter le plus rapidement possible des réponses concrètes.

Quelques enjeux :

  • déployer la fibre optique, seule technologie durable et égalitaire, par rapport aux autres technologies (téléphone, satellite, radio),
  • renforcer la compétitivité de l'économie régionale : identifier les sites prioritaires professionnels pour le déploiement de la fibre,
  • déployer la fibre dans les meilleures conditions : limiter le génie civil et faciliter les passages en aérien et en façade,
  • diminuer les coûts d'accès à Internet pour les utilisateurs,
  • être un facteur de mobilisation de la filière numérique locale,
  • être acteur de l'aménagement du territoire : en l'absence d'initiative publique, 50 à 80% des foyers de la zone d'initiative publique seraient insatisfaits à l'horizon 2020…

 

 

Le projet

 

Le syndicat mixte La Fibre numérique 59-62 travaille en étroite collaboration avec les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) des zones privée et publique, les propriétaires d'infrastructures tierces mobilisables (fédération et syndicats d'électrification, ErDF, GrDF, départements, DIR…), les constructeurs de réseaux et opérateurs de télécommunications.

Il organise une concertation régulière avec les collectivités fondatrices pour la mise en œuvre de leur stratégie et la déclinaison de leurs propositions.

Après avoir procédé à différentes études sur les 1 159 communes du Nord et du Pas-de-Calais où aucun opérateur ne s’est positionné, La Fibre Numérique 59-62 a lancé, courant 2015, une consultation en vue de l’attribution d’une Délégation de service public. Il s'agissait de  retenir un délégataire chargé de concevoir, déployer, commercialiser et entretenir un réseau de fibre optique.

À l’issue de cette procédure, le groupement Axione/Bouygues a été retenu, et s’engage à :

  • avancer au même rythme dans le Nord et le Pas-de-Calais,
  • traiter prioritairement les territoires disposant actuellement d’un mauvais débit ADSL,
  • déployer l’intégralité du Nord et du Pas-de-Calais entre 2016 et 2022.

 

 

 


baseline