Enfance, famille, jeunesse

La protection de l’enfance occupe une place centrale au cœur des missions sociales du Département. Renforcée par la loi du 14 mars 2016 qui réaffirme l’intérêt supérieur de l’enfant, son action s’appuie sur la participation des partenaires et de tous les citoyens et tend à se diversifier pour offrir des solutions adaptées à chaque situation.

La politique départementale relative à l’Enfance, à la famille et à la jeunesse s’attache à :

  • renforcer la prévention auprès des familles
  • développer les interventions à domicile
  • proposer un projet de vie et une stabilité affective aux enfants et aux mineurs confiés à l'aide sociale à l'enfance
  • favoriser l'autonomie de ceux qui approchent de l'âge de la majorité.

Accompagner les parents et leurs enfants

La protection de l’enfant est une responsabilité majeure du Département. Dans ce cadre, le service de l’aide sociale à l’enfance œuvre à maintenir le lien de l’enfant avec sa famille et limiter le recours au placement.

Les maisons des parents

Les Maisons des parents sont deux lieux gratuits ouverts à toute la famille où vous pouvez trouver des informations, échanger et participer à des ateliers autour des questions parentales ou familiales.

Le soutien à la parentalité

Cet appel à initiatives s’inscrit dans la stratégie nationale de soutien à la parentalité 2018-2022 ainsi que dans le Schéma Départemental des Services aux Familles (SDSF).

Il a vocation à faire émerger, renforcer, soutenir des projets en matière de soutien à la parentalité quelle que soit la configuration de la famille, sa situation sociale, culturelle et géographique.

Les actions soutenues devront notamment :

  • participer au rééquilibrage territorial de l’offre de service, notamment par une meilleure coordination des actions
  • intégrer des modalités de participation effective des parents

Le parrainage

Les enfants confiés à l’Aide sociale à l’enfance ou dont les parents n’arrivent plus à assumer seuls l’éducation peuvent être accueillis par des parrains : familles, couples, célibataires.

Ceux-ci s’engagent à recevoir un enfant bénévolement et régulièrement. Le rythme de ces accueils est fonction des besoins de l'enfant et des disponibilités des "parrains".

Ces accueils sont accompagnés par des responsables du Département et de France Parrainages.

La lutte contre les violences intra-familiales

Pour intensifier la lutte contre les violences intrafamiliales, le Département du Nord a adopté 4 mesures concrètes : des intervenants sociaux dans la police et la gendarmerie, une convention avec les pompiers du Nord, des actions de prévention et l'ouverture de maisons d'auteurs de violences.
"La violence, sous quelque forme que ce soit, n'est ni la normalité, ni une fatalité", Anne-Sophie BOISSEAUX, conseillère déléguée à la lutte contre les violences intrafamiliales

Protéger les enfants en danger

Le Département du Nord a pour mission de protéger les enfants dont la sécurité, la santé, l'intérêt, les droits sont compromis ou risquent de l'être.

Les actions de protection constituent une démarche d'éducation et préservent, autant que possible, les liens avec la famille, si cela n'augmente pas ou ne prolonge pas la souffrance de l'enfant. Elles s'inscrivent :

  • dans le cadre de la protection administrative sur demande des parents puis décision du Président du Département 
  • ou dans le cadre de la protection judiciaire sur demande du procureur de la République, du substitut des mineurs ou du juge pour enfants.

Lorsque la séparation est nécessaire, un accueil est mis en place :

  • chez un tiers dans le cadre d'un accueil durable et bénévole (protection administrative)
  • chez un tiers digne de confiance désigné par le juge des enfants
  • dans un établissement géré par une association ou un établissement public
  • dans une famille d'accueil, titulaire d'un agrément délivré par le Département

Lutter contre les violences intrafamiliales constitue un autre levier d’action pour protéger les enfants et tous ceux qui les subissent. La commission consacrée à l’accompagnement des enfants victimes de violences conjugales rattachée à l’Observatoire Départemental de la Protection de l’Enfance, mobilise de nombreux acteurs pour protéger les victimes.

L’accueil familial

Près de 2600 assistants familiaux accueillent en permanence à leur domicile des enfants et des jeunes de moins de 21 ans confiés à l'aide sociale à l'enfance et dont les parents se trouvent en incapacité temporaire d'assumer leur éducation. Ils accompagnent les enfants dans leur vie quotidienne et leur donnent un cadre éducatif et familial rassurant.

Favoriser l’autonomie des jeunes

Dispositif EVA, Entrée dans la Vie Adulte

Le Département s'engage en faveur des jeunes en situation de grande vulnérabilité et en particulier envers les jeunes ayant un parcours à l'Aide Sociale à l'Enfance. Il mobilise pour cela l'ensemble des leviers existants pour développer l'autonomie du jeune autour de la démarche EVA : Entrée dans la Vie Adulte.

Le Fonds Départemental d’Aide aux Jeunes (FDAJ)

Le FDAJ est une aide financière ponctuelle accordée par le Département du Nord aux jeunes de 16 à 25 ans ayant de faibles revenus. Il permet de financer des actions collectives ou individuelles pour la recherche d'emploi, la mobilité, la santé, l'hébergement... dans le cadre du parcours d'insertion sociale et professionnelle de ces jeunes.

Les maisons des adolescents

Les Maisons des Adolescents sont des lieux d'accueil dédiés aux jeunes de 11 à 21 ans, à leurs familles et aux professionnels qui les accompagnent.

Une équipe pluridisciplinaire de professionnels (médecins, travailleurs sociaux, infirmiers, psychologues ...) accueillent gratuitement les adolescents et sont à leur écoute sur les questions liées : 

  • à la santé
  • aux addictions
  • à l'éducation
  • à la formation
  • à l'insertion sociale et professionnelle
  • aux droits juridiques et financiers
Marie TONNERRE-DESMET

Marie TONNERRE-DESMET

Vice-présidente en charge de l'Enfance, la famille et la jeunesse

Contacter