Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Coralie Queval : "lOlA, c’est moi"

Publié le 23 septembre 2013 | Emotion culture


Dessin exécuté par l'artiste Coralie Queval.

Coralie Queval a créé le personnage de lOlA, au centre de ses créations et de sa vie. Les 19 et 20 octobre prochains, l’Amandinoise participe aux Portes ouvertes des ateliers d’artistes.

 

J’ai toujours dessiné. Quand j’étais petite, mes parents m’ont inscrite à l’école d’art à Saint-Amand. Je faisais de la peinture, du tissage, des émaux, de la poterie… J’étais dans mon élément

raconte Coralie Queval. 

Plus tard, quatre années d’études d’arts graphiques à Saint-Luc, en Belgique, lui permettent d’apprendre toutes les techniques (aquarelle, gouache, fusain…). Coralie s’inscrit ensuite en DEUG Arts du spectacle. Et puis plus rien…

En 2006, elle crée le personnage de lOlA.

Pendant plusieurs années, je n’ai pas touché un crayon.
Et un jour, ça m’a repris. Elle est au centre de ma vie. 
C’est elle qui m’inspire, c’est moi. 

Son style ressemble à du Tim Burton.

Au début, lOlA était un peu démantibulée, elle avait plutôt l’air d’un insecte. Elle a ensuite évolué pour devenir un personnage dans lequel je m’identifie.

L’artiste n’utilise au départ que le noir et blanc et travaille à l’encre de Chine au lavis (diluée dans l’eau).

Mon style est en train de changer. Je suis attirée par les ambiances de Klimt, vers quelque chose de plus lumineux, avec de la couleur et peut-être des papiers déchirés.

 

 

Attirer plus de monde cette année...

 

Coralie a déjà exposé ses œuvres à Béthune, Saint-Amand et Lille. Elle participe, cette année pour la deuxième fois, aux Portes ouvertes des ateliers d’artistes.

Il y a longtemps que j’avais envie de participer à cette opération mais auparavant, je n’avais pas la possibilité d’accueillir les gens chez moi. L’an dernier, j’ai surtout reçu des amis, des gens que je connaissais… J’espère cette année attirer plus de monde, des gens que je ne connais pas et qui aimeraient découvrir ce que je fais. J’adore rencontrer de nouvelles têtes et c’est un moyen de partager.

Un atelier pour les enfants sera proposé, ainsi qu’un petit vernissage…

Dessiner m’apporte de la sérénité, me permet de m’exprimer mais il faut que mon dessin me plaise pour que je le montre.


Créer est pour Coralie un besoin mais qui lui demande du temps. Du temps que son métier de graphiste ne lui laisse pas toujours.


Pour découvrir le travail de Coralie Queval, rendez-vous les samedi 19 (de 10 h à 19 h) et dimanche 20 octobre (de 10 h à 17 h 30), dans son atelier : 65, rue de la Croisette à Saint-Amand-les-Eaux.


baseline