Version imprimable - Nouvelle fenêtre

L'approvisionnement local a gagné sa place dans nos assiettes

Publié le 04 octobre 2019 | Solidarité entre les territoires

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Depuis 2015, le Département du Nord développe l'approvisionnement local dans la restauration collective de ses établissements. Alors que la quasi-totalité des collèges a rejoint cette démarche, les établissements sociaux et médico-sociaux franchissent le pas et décrochent leurs premières étoiles du label "Ici je mange local".

L'approvisionnement local a son label

Pour valoriser l'engagement des équipes de restauration et soutenir les filières agricoles locales, le Département du Nord, la Région Hauts-de-France, la Métropole Européenne de Lille, la Chambre d'agriculture Nord-Pas-de-Calais et l'Association des Maires du Nord ont mis en place le label "Ici je mange local"

label appro local

Décliné en trois niveaux, ce label est attribué aux établissements les plus engagés au regard du pourcentage d'approvisionnement local et du nombre de filières concernées (légumes, fruits, viandes, produits laitiers)

  • 1 étoile : 20% de denrées locales dans au moins 2 filières agicoles
  • 2 étoiles : 40% de denrées locales dans au moins 3 filières agricoles ou 35% de denrées locales dont 5% issues de l'agriculture biologique régionale
  • 3 étoiles : 60% de denrées locales dans au moins 4 filières agricoles dont 10% issues de l'agriculture biologique régionale

Actualités

L'approvisionnement local désigne le fait de recourir à des denrées alimentaires issues de nos terroirs et du savoir-faire des producteurs locaux pour la réalisation de repas collectifs. Les aliments utilisés sont donc produits et transformés au plus proche de l'établissement. 

Cette démarche, qui peut aujourd'hui paraître naturelle, implique pourtant un engagement quotidien des équipes de restauration.

Un bilan étoilé !

Aujourd'hui, 95% des collèges publics disposant d'une demi-pension et 116 établissements médico-sociaux (maisons de retraite, maisons des enfants, foyers de personnes en situation de handicap) ont recours à l'approvisionnement local.

Une dynamique qui n'a de cesse de s'amplifier, grâce notamment à la création il y a deux ans du label " Ici je mange local ". 

58 collèges l'ont obtenu cette année, dont le collège Robert Le Frison à Cassel, le premier a avoir reçu 3 étoiles, mercredi 2 octobre 2019, lors de la remise des prix.

C'est un défi quotidien ! On a commencé par le plus simple, à savoir le pain et les pommes de terre, puis on est passé à la viande, aux fruits, aux légumes... On a aussi constaté que plus on propose des produits frais, locaux et de saison, moins il en reste dans les assiettes

détaille Grégory Deschodt, le chef de cuisine.

Un graphique installé sur les murs de la cantine permet aux élèves de suivre au jour le jour l'évolution du gaspillage alimentaire, qui atteint moins de 50 grammes par assiette. Trois fois moins que les 150 grammes gaspillés en moyenne par un élève ! Les économies réalisées sont ainsi utilisées pour acheter de nouveaux produits en circuit-court. 

Une 3ème étoile qui force l'admiration du chef de cuisine de l'EHPAD "Les vertes années" à Wignehies, heureux lauréat d'une première étoile.

Ce n'est pas un repas mais 3 que nous servons tous les jours à nos 82 résidents. C'est un véritable engagement que nous allons poursuivre !

Un enjeu environnemental majeur

Pour le Département, favoriser l'approvisionnement local permet de réduire les distances entre consommateurs et producteurs. Et donc de réduire notre empreinte carbone.

Aujourd'hui, il est avéré que ce qui consomme le plus d'énergie ce n'est pas la production des denrées alimentaires mais leur moyen de transport et de conditionnement 

explique Patrick Valois, vice-président du Département du Nord en charge de la Ruralité et de l'Environnement.

S'approvisionner localement, c'est aussi offrir des débouchés supplémentaires pour le monde agricole, fier que ses produits soient cuisinés et servis à de jeunes collégiens qui éduquent leurs papilles au bien manger.

C'est d'autant plus important que pour certains jeunes, le repas servi le midi est parfois le seul repas complet et équilibré de la journée. Avec l'aide à la demi-pension, pour les familles les plus modestes, le repas revient à moins d'un euro

rappelle Joëlle Cottenye, vice-présidente en charge des Collèges et de l'Education.