Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Une expo-événement pour fêter Matisse, l'enfant du Nord

Publié le 11 octobre 2019 - Mis à jour 08 novembre 2019 | Culture Sport

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Né en 1869 au Cateau-Cambrésis, Henri Matisse est devenu un géant de la peinture du 20ème siècle. À l'occasion du 150ème anniversaire de sa naissance, le musée qu'il a lui-même créé dans sa ville natale lui consacre une exposition exceptionnelle.

Une expo vertigineuse

L'exposition rassemble près de 260 œuvres de Matisse dont certaines n'ont jamais été montrées au public. Elle présente aussi 40 œuvres d'artistes majeurs qui l'ont inspiré, prêtées par les plus grands musées du monde, avec les participations exceptionnelles du musée du Louvre et du Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou.

affiche expo 150e anniversaire Matisse

L'exposition est reconnue d'intérêt national par le Ministère de la Culture, et bénéficie du soutien d'un grand mécène, le Crédit du Nord. 

Profitez-en !

L'exposition "Devenir Matisse" sera gratuite les 9, 10 et 11 novembre. 

Actualités

Agenda

Vidéos

"Moi, je suis du Nord"

(citation d'Henri Matisse, lors d'une interview en 1952)

Le tout dernier jour de l'année 1869, un petit garçon naît au Cateau-Cambrésis, au sein une famille modeste. Sa vie l'emmènera jusqu'à Tahiti puis s'achèvera dans le sud de la France, mais l'homme restera toujours profondément attaché à ses racines nordistes.

La révélation

Le père du petit Henri est grainetier et en 1871, la famille déménage dans l'Aisne, à Bohain-en-Vermandois, où l'enfant va grandir. Devenu un jeune adulte, il démarre sa vie professionnelle comme clerc de notaire à Saint-Quentin. À priori, rien ne le prédisposait à une carrière d'artiste mondialement reconnu... jusqu'à ce que le destin s'en mêle.

C'est en 1889, à la faveur d'une sérieuse crise d'appendicite qui le cloue au lit durant plusieurs semaines, que la vie d'Henri prend un nouveau tournant. Pour l'aider à passer le temps, sa mère lui achète une boîte de couleurs, contre l'avis de son père.

Avant je n'avais goût à rien. À partir du moment où j'avais cette boîte de couleurs dans les mains, j'ai senti que c'était là qu'était ma vie.

Dans la foulée, le jeune homme s'inscrit à l'école gratuite de dessin de Quentin de La Tour tout en continuant à travailler. En 1890, il peint son premier tableau puis obtient finalement, de haute lutte auprès de son père, l'autorisation d'aller "étudier sérieusement la peinture" à Paris.

Matisse, élève puis professeur

Il y fréquente différentes académies, ateliers et écoles. Le jeune peintre apprend aussi beaucoup au contact des œuvres découvertes dans les musées, notamment au Musée du Louvre et au Palais des Beaux-Arts de Lille.

Dans mes débuts, je croyais que je n’arriverais jamais à peindre parce que je ne peignais pas comme les autres. Un jour j’ai vu les Goya de Lille. Alors j’ai compris que la peinture pouvait être un langage.

En 1908, il crée son académie dans son atelier parisien et y enseigne jusqu'en 1911. S'ensuit une période longues recherches pour celui qui est alors déjà devenu le chef de file du fauvisme, et qui deviendra l'un des plus grand maîtres de l'art du XXe siècle.

Devenir Matisse-HD

C'est l'histoire passionnante de la construction de ce génie de la peinture que le musée départemental Matisse vous propose de mieux comprendre lors d'une exposition-événement qui ouvrira ses portes le 9 novembre prochain.

Elle démontre toute l’importance de ces premières années nordistes dans la formation de l’artiste, explique sa démarche dans les écoles et les ateliers parisiens ainsi que le rôle des musées dans sa construction intellectuelle et son éducation artistique.

Les artistes importants pour Matisse seront représentés et c’est toute une période particulièrement riche de la création française et internationale qui sera présentée, avec des artistes comme Goya, Picasso, Gauguin, etc.

 

Photo :

Henri Matisse dans l’atelier d’Henri Evenepoel, Paris, Avenue de la Motte-Picquet, octobre 1897

Fonds Henri Evenepoel - Libre de droit