Version imprimable - Nouvelle fenêtre

À Lambersart, ces élèves codent pour leur avenir

Publié le 12 septembre 2019 | Collège Éducation

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Créer son propre jeu vidéo et fabriquer son joystick... un rêve pour beaucoup de jeunes qui devient réalité au collège Anne Frank de Lambersart. Ici, le club code ouvre des perspectives aux élèves qui vont bien au-delà des lignes de code de l'ordinateur.

Parce que demain se prépare aujourd'hui, parce qu'apprendre à coder c'est bien plus qu'une activité, c'est une opportunité... Au collège Anne Frank de Lambersart, le club code est né il y a trois ans, d'un partenariat entre l'entreprise IBM et le collège. S'implanter sur le territoire, faire connaître ses métiers, IBM y a vu aussi des avantages.

L'école est là pour préparer les élèves au monde du travail, pour les ouvrir à des domaines professionnels qui ont de bons taux d'emploi. Pour former des citoyens libres, éclairés, cela nécessite de comprendre le monde numérique qui nous entoure, qui est partout

explique Sylvain Donckers, principal adjoint.

"Bercée au numérique, cette génération a encore beaucoup à apprendre dans ce domaine" 

Alors chaque semaine, quelques ingénieurs d'IBM distillent leurs connaissances et montent des projets avec une quinzaine d'élèves.

Cette génération est bercée au numérique et pourtant, on a beaucoup à leur apprendre sur l'envers du décor, sur le fonctionnement d'un ordinateur. C'est un challenge aussi pour nous de prendre du recul sur nos pratiques et de vulgariser nos connaissances !

confie Jérôme, ingénieur chez IBM.

Ensemble, ils viennent de créer une manette de jeu vidéo. Le graal du club ! Les jeunes ont d'abord appris à modéliser leur manette sur un logiciel de 3D puis à utiliser l'imprimante 3D fournie par la mairie. Dans l'autre groupe, Raphaël, élève de 4ème, s'exerce sur le logiciel Scratch : Naruto à l'écran. Il apprend à coder en jouant.

 

Je crée des fonctions qui créent un personnage et le font bouger... Le code c'est créatif en fait, ça ouvre plein de possibilités !

se réjouit Raphaël, élève de 4ème du collège Anne Frank de Lambersart.

À tel point que désormais, l'algorithmie est enseignée dans les programmes de cycle 4 et devient une épreuve du brevet des collèges.