Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Des souvenirs d'enfance pour renouer avec l'écriture

Publié le 13 septembre 2019 | Culture Sport

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Dans un livre collectif, 18 résidents de l'association La Ruche partagent leurs souvenirs d'enfance recueillis par Marie Colin, bibliothécaire à la médiathèque d'Aulnoye-Aymeries. Intitulé Empreintes, l'ouvrage a été financé par le Département du Nord et valorise un beau parcours de médiation autour du livre.

Un Département inclusif et solidaire

e4-picto inclusif

Journées Nationales d'Action Contre l'Illettrisme

Journées nationales d'action contre l'illettrisme du 8 au 15 septembre : prenez date

Pour Vincent, ce sont les chats, si curieux qu'ils tombent dans la marmite de pâte à gaufres. 

Pour Elodie, c'est l'histoire de la petite poule rose, racontée par sa maman chaque soir.

Des souvenirs d'enfance, drôles, tendres et émouvants, rassemblés dans un livre illustré. Pour laisser une empreinte, une trace de soi et des moments précieux.

 

Des ateliers pour s'exprimer, des livres pour se dévoiler

 J'ai accueilli le groupe pour la première fois en mai 2016, il y a deux ans et demi

explique Marie Colin, bibliothécaire à la médiathèque d'Aulnoye-Aymeries. 

Le groupe est formé par 18 résidents de l'association La Ruche, qui accueille à la journée des personnes en situation de handicap.

Les membres du groupes sont âgés de 24 à 68 ans. Les handicaps dont ils sont atteints sont multiples : trisomie, autisme, handicap moteur, déficiences intellectuelles.  Au fur et à mesure des ateliers, Marie découvre leurs compétences et leur désir de partager, de s'exprimer, de progresser.

 J'ai commencé par des lectures d'album. Deux résidentes m'ont confié savoir lire et je leur ai proposé de faire des lectures à voix haute pour le groupe. J'ai choisi des albums faciles à lire en duo avec des thèmes accrocheurs. Plus elles lisaient et plus elles prenaient confiance. Elles se sont rapprochées de l'association Mots et Merveilles pour continuer leur apprentissage raconte Marie. 

Les ateliers s'enchaînent : lecture de petits romans, lectures suivies de romans lus sur plusieurs séances. Des ateliers d'art, de théâtre et de création d'histoires avec des cartes images. Une relation de confiance s'installe entre Marie, le groupe et Florence, leur éducatrice. 

En novembre 2017, la lecture d'un livre d'Annie Duperey où elle raconte son enfance retient l'attention du groupe. 

J'ai donc lancé l'idée que chacun, quand il se sentira prêt, partage avec le groupe un souvenir d'enfance. J'ai commencé en racontant le mien, le jour où mes parents ont acheté un poste de télévision relate Marie

Un projet valorisé par la Médiathèque départementale du Nord et financé par le Département

Peu à peu, les langues se délient et les témoignages affluent. Marie souhaite en garder une trace.

Lors d'une journée d'information professionnelle organisée par le Département en septembre 2018, elle en parle à Christel Duchemann, développeuse de territoire pour l'arrondissement d'Avesnes-sur-Helpe, à la Médiathèque départementale du Nord  (site de Le Quesnoy). 

Je lui ai conseillé de créer un livre recueil et de valoriser les résidents qui se sont impliqués dans le projet en faisant réaliser leur portrait par un photographe professionnel explique cette dernière. 

Ainsi est né Empreintes, précieux moments d'enfance. Des ateliers photographiques, financés par le Département, ont été organisés sur la base des textes écrits par les résidents et le personnel de la Ruche, avec l'artiste Jacques Van Roy. 

Lors de la journée de restitution en juin dernier, chaque participant a reçu avec émotion le livre qu'il a co-écrit.

Brigitte Caulier, directrice de La Ruche, a salué la qualité du projet et le courage des résidents.

 

Marie Colin poursuit les ateliers mis en place avec le groupe et en prévoit de nouveaux pour cette année :

Nous prévoyons de fabriquer des carnets de voyage, dans la perspective du séjour organisé au moins de juin pour les résidents

annonce t-elle. Peut être de nouveaux souvenirs à collecter ?

En attendant, parce que le livre est accessible à tous, le projet Empreintes est à lire gratuitement à la Médiathèque Pierre Briatte d’Aulnoye-Aymeries.