Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Cyclisme : ça roule dans l'Avesnois !

Publié le 08 juillet 2019 | Culture Sport

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Le 8 juillet, l'Avesnois accueillait une partie de la 3ème étape du Tour de France de cyclisme 2019. Et ce n'est pas un hasard ! Avec ses centaines de kilomètres de pistes cyclables et ses compétitions d'envergure, l'Avesnois est définitivement une terre de vélo. On fait le point sur les projets en cours et à venir !

Le Grand Prix de Fourmies

Depuis 1928, les coureurs se donnent rendez-vous pour disputer cette épreuve de la Coupe de France reconnue par L'Union Cycliste Internationale. Une course de 200 km toujours très animée qui attire les sprinteurs ! Prochaine édition le 8 septembre prochain !

GPF 2018

La Coupe de France de VTT à Jeumont

Du 10 au 12 mai 2019, le site du Watissart à Jeumont a accueilli la seconde manche de la Coupe de France de VTT SKF. 1 500 concurrents se sont affrontés sur les pistes. L'ancienne carrière de Watissart est un site idéal pour les amoureux du VTT avec ses dénivelés et paysages à couper le souffle. Le site, récemment ouvert à la baignade, a été réaménagé avec le soutien du Département du Nord.

coupedefrance VTT Watissart

Le schéma directeur cyclable

Adopté le 29 juin 2018 par le Conseil départemental, le schéma directeur cyclable veut favoriser la pratique du cyclisme sur tout le territoire. Sur la base des besoins identifiés localement, de nouveaux aménagements seront réalisés. Le Département du Nord y consacre une enveloppe annuelle de 1,5 million d'euros. L'objectif est de connecter les itinéraires existants (y compris avec le réseau belge) et de les compléter avec une offre complémentaire : pistes cyclables, voies vertes, véloroutes, réseaux points-nœuds...

Vidéos

La Voie Verte de l'Avesnois et la véloroute de Mormal font peau neuve

Elle est l'une des épines dorsales des itinéraires cyclistes du Nord, entre Ferrière-la-Grande et Trélon. Les 30 km de la Voie Verte de l'Avesnois (VVA) vont être entièrement réaménagés.

Le Département consacre 2,9 millions d'euros à ce projet d'ampleur. Cet itinéraire cyclotouriste s'inscrit dans le cadre des "EuroVelo", et plus particulièrement de l'EuroVelo 3, dite Scandibérique, entre Trondheim (Norvège) et Compostelle (Espagne).

À l'ouest du territoire, la véloroute de Mormal est, elle, déjà en cours de réhabilitation. 

Située entre Maresches et Le Quesnoy, cette véloroute est un itinéraire cyclable d'intérêt national de 29 km qui permet d'assurer une liaison douce entre le Valenciennois et le Val-de-Sambre. Spécialement étudié pour relier les gares ferroviaires, comme celle de Le Quesnoy, et les gares de bus du territoire, son trajet va favoriser l'intermodalité (utilisation de plusieurs moyens de transport sur un même trajet).

Intégrée au schéma cyclable départemental, elle constitue une portion de la véloroute nationale n°31 et se raccorde par la Sambre... à la Scandibérique. La boucle est bouclée ! Les travaux de la véloroute s'inscrivent dans un projet plus global de valorisation du site de la forêt de Mormal, financé à hauteur de 500 000 euros par le Département. 

Développer le vélo-tourisme : réseaux points-noeuds et Cafés Rando Nord

Au delà des travaux réalisés, le Département du Nord est engagé dans le projet de coopération transfrontalière "Eurocyclo" pour développer les réseaux de points-noeuds. Chacun de ces réseaux représente 800 à 900 km de parcours à vélo.

eurocyclo

 

Le premier réseau Vallée de la Lys et Monts de Flandres a été inauguré le 29 mars dernier.

Le réseau points-nœuds de l'Avesnois sera accessible dès 2021. Il s'appuiera sur la nouvelle Voie Verte, les réseaux wallons du Cœur du Hainaut et du Pays des Lacs. 

Cette nouvelle offre cyclable constituera un atout de taille pour promouvoir la "Destination Avesnois" et dynamiser le territoire. 

C'est pourquoi le Département du Nord a contribué au lancement d'un réseau local de Cafés Rando Nord. Ces 54 établissements offrent, dans l'Avesnois et dans les Flandres, une halte conviviale aux touristes et promeneurs venus découvrir les richesses du territoire, comme le café La vie sauvage à Eppe-Sauvage, à deux pas du ValJoly.