Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Des nouveautés au musée-parc archéologique Arkéos

Publié le 15 avril 2019 | Culture Sport

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Arkéos, le musée-parc archéologique de Douaisis Agglo a ouvert la saison avec une fête qui a eu lieu le 6 avril 2019. Cette année, de nouveaux chantiers sont lancés afin de poursuivre le projet de reconstitution de ce qui allait devenir Douai, au premier siècle de notre ère.

Informations

À noter, la grande fête "Les arkéosiennes" qui aura lieu les 22 et 23 juin. Outre les nombreuses animations, cette fête sera l'occasion de présenter les chantiers en cours.

Pour vous renseigner : arkeos.fr

Un projet soutenu par le Département

Ce projet d’envergure coûte 3,5 millions d’euros, dont 360 000 euros ont été accordés par l’État dans le cadre du fonds d’investissement local et 1 M€ a été versé par le Département au titre de la politique départementale de soutien aux projets d'investissement des territoires.

Actualités

Le parc de reconstitution médiévale est accessible depuis la passerelle qui enjambe la Scarpe et le relie au musée. C'est sur ce vaste terrain qu'un chantier d'envergure a démarré il y a maintenant deux ans. Un chantier qui vise à reconstituer un Portus, c'est-à-dire une partie de la première agglomération commerciale et artisanale, à l'origine de la ville de Douai, vers les années 920-950, et qui évolue chaque année avec de nouvelles constructions. 

Au cours de la saison 2019 qui vient de commencer, des artisans vont bâtir deux maisons, dont une accueillera une forge, en utilisant les mêmes techniques que celles employées au Haut moyen-Âge :

Nous allons fabriquer nos propres outils et proposer aux visiteurs de participer à la construction d'un mur en torchis ou à la pose d'un toit de chaume. Nous menons aussi une action de médiation auprès du public en expliquant ce que nous faisons

explique Sébastien Mory, le responsable des constructions. 

"Un endroit vraiment dépaysant"

Le Portus, tel qu'il sera lorsque l'ensemble des constructions sera terminé. À terme, une vingtaine de maisons sortiront de terre. Dessin : Stéphane BERNARD / Atelier Smagghe

Jean-Claude et Karine, venus pour la réouverture, sont agréablement surpris par la qualité du parc et des animations proposées :

C'est un endroit vraiment dépaysant que l'on n'imagine pas voir juste derrière le musée.

 Plusieurs ateliers étaient proposés à l'occasion de la réouverture du parc. Photos : Dominique Lampla

Plongeon dans le passé

Dans le parc, deux chantiers importants sont programmés cette année : la construction d'une motte féodale de 4 mètres sur laquelle sera érigé un donjon, haut de 13 mètres, qui sera aménagé et ouvert au public.

Enfin, une taverne qui aura vocation à proposer un service de restauration va voir le jour. Elle sera abritée dans un bâtiment de 180 m2 qui sera la reproduction d'une ferme du littoral dunkerquois.

Une belle occasion de découvrir le savoir-faire des "bâtisseurs de l'An mil" et de faire un véritable plongeon dans le passé !