Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Des apprentis recrutés dans les cuisines des collèges

Publié le 18 juillet 2018 | Insertion Emploi

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Des jeunes de moins de 30 ans ont participé à une réunion visant à recruter des apprentis dans les cuisines des collèges du Département du Nord.

Une campagne de recrutement est menée durant l'été afin de pourvoir les 30 postes d’apprentis dans les cuisines des collèges. Les services du Département ont ciblé plus particulièrement des allocataires du RSA, mais aussi des jeunes suivis dans le cadre de l'Aide sociale à l'enfance.

Pourquoi pas vous ?

Allocataire du RSA, vous avez moins de 30 ans et vous voulez faire votre apprentissage dans une cantine d'un collège du Nord, envoyez votre candidature au service emploi du Département :

valerie.scaillierez@lenord.fr

Les autres articles

Fini les repas faits en ouvrant des boîtes ou en réchauffant des plats tout prêts. La restauration collective a bien changé et au Département, les chefs de cuisine développent l'approvisionnement local :

Je vais voir les producteurs et je cuisine à partir de leurs produits. Dans ma cuisine, on épluche les légumes frais, on apprend à découper de la volaille, de la viande, et on détermine ensemble les menus, en tenant compte de l'avis des élèves

témoigne Benoît Fermont, chef de cuisine au collège Descartes à Mons-en-Baroeul.

 

Les former et les accompagner 

Ce jour-là, il s'adresse à une vingtaine de jeunes âgés de moins de trente ans. Ce sont des allocataires du RSA, mais aussi des mères accueillies en foyer EPDSAE ou des jeunes suivis dans le cadre du dispositif EVA (Entrée dans la vie adulte). Benoît Fermont a l'habitude de gérer des apprentis, avec un objectif :

Les former le mieux possible et les accompagner jusqu'au passage de l'examen.

Deux options s'offrent à ces jeunes : alterner les périodes au sein de la cantine d'un collège et celles au CFA afin de préparer le CAP ou le Bac Pro cuisine, des diplômes qui peuvent les amener à exercer la fonction d'aide de cuisine/second de cuisine pour le premier et second de cuisine voire chef de cuisine pour le second. Puis, pourquoi pas, d'envisager un BTS... Ce qui peut leur ouvrir grand les portes du Département :

Nous faisons en sorte que les apprentis d'aujourd'hui soient les agents de demain à condition qu'ils fassent preuve de motivation, de rigueur et de passion, car nous finançons leur formation et ils perçoivent une rémunération

précise Lucie Ronchin, chargée du recrutement des apprentis au Département.

Menée conjointement par le PIPLE de Lille/Roubaix Tourcoing, et la DRH du Département, cette opération a permis à ces jeunes d’être sensibilisés aux métiers de la restauration scolaire.

 

Un métier attractif aussi par ses horaires

Un métier attractif aussi par ses horaires qui vont de 7 heures du matin à 15 heures, sans devoir travailler le soir et le week-end. C'est l'une des raisons pour lesquelles Sakshi veut se lancer dans l'apprentissage. Cette jeune maman vient de quitter un foyer mère enfant pour s'installer dans un appartement :

J'aime cuisiner et puis ce sera compatible avec mes contraintes familiales : le CFA n'est pas loin et mon enfant ira à la crèche.

explique-t-elle. Prochaine étape pour elle, comme pour ceux qui auront fait le choix de se lancer dans cette voie : passer un entretien au Département devant un jury composé du futur maître d'apprentissage et de représentants des Ressources humaines.

À la rentrée, une trentaine de postes seront ouverts à l'apprentissage dans les cantines des collèges. Ce qui répond pleinement aux nouvelles mesures prises par le Département visant à proposer un accompagnement renforcé notamment pour les moins de 30 ans. Ces derniers représentent 1/4 des allocataires du RSA dans le département.