Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Fort de finances assainies, le Nord contractualise avec l'État

Publié le 02 juillet 2018 | Le Nord Institution

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Le Conseil départemental du Nord s'est réuni vendredi 29 juin en séance plénière. Les élus ont examiné le compte administratif 2017 et entériné le projet de contractualisation financière avec l'État.

L'Assemblée départementale a voté le projet de contractualisation financière avec l'État, qui souhaite réaliser 13 milliards d'euros d'économies à l'échelle de l'ensemble des collectivités locales. Pour le Département du Nord, l'accord -signé samedi 30 juin- prévoit de limiter à 1,35% la hausse des dépenses de fonctionnement.

Ce n'est pas un contrat d'adhésion, nous avons obtenu des avancées dans la négociation. Les efforts réalisés depuis 2015 nous ont permis un écart par rapport à la règle nationale (1,20%)

rappelle Jean-René Lecerf. 

Nous avons également obtenu un traitement particulier concernant les Mineurs Non Accompagnés. Certaines dépenses seront considérées comme exceptionnelles et donc exclues du calcul.

poursuit le Président du Département du Nord.

La confirmation de ce pacte financier avec l'État intervient alors que les finances départementales poursuivent leur redressement. Le compte administratif 2017 a été présenté aux élus et constate un exercice positif (excédent de 23 millions d'euros) malgré une hausse naturelle et contrainte des dépenses sociales (+28,1 millions d'euros).

Un gestion rigoureuse : optimisation de moyens généraux (-25%), maîtrise de la masse salariale (-1%) et diminution de la dette (-89 millions d'euros)

Le compte administratif 2017 met également en avant un haut niveau d'investissement avec 218 millions d'euros injectés dans les territoires pour l'attractivité du département et le cadre de vie des Nordistes.

Des nouvelles mesures pour le retour à l'emploi

L'ordre du jour de la séance du 29 juin appelait l'examen d'une délibération dédiée à l'insertion des allocataires du RSA. Un nouvel appel à projets doté de 75 millions d'euros est lancé pour la période 2019-2021, avec un accompagnement renforcé notamment pour les allocataires de moins de 30 ans. Ces derniers représentent 1/4 des allocataires du RSA dans le département.

Nous avons 27 000 jeunes de moins de 30 ans allocataires du RSA. Nous devons trouver pour eux de nouveaux partenaires et mobiliser aussi les structures privées

précise Doriane Bécue, vice-présidente en charge de l'Insertion et du Retour à l'emploi.

Le Département du Nord lance également un nouveau dispositif Activ'Emploi à destination des allocataires qui reprennent une activité.

Activ'Emploi : un coup de pouce réactif de 150 euros pour couvrir les premiers frais liés à la reprise d'activité.

L'assemblée départementale a également adopté le nouveau schéma directeur cyclable départemental.

Il prévoit 1,5 million d'euros d'investissement par an pour des projets cofinancés. L'objectif est de compléter les aménagements existants et renforcer le maillage sur le territoire pour répondre à une demande croissante, tant pour les déplacements quotidiens que pour la pratique de loisir. Des réseaux points-noeuds, sur le modèle de ce qui existe déjà en Belgique, seront notamment développés en Flandre et dans l'Avesnois.