Version imprimable - Nouvelle fenêtre

L'accueil familial en toute amitié

Publié le 12 juillet 2018 | Autonomie Handicap Seniors

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Une dizaine d'accueillants familiaux et d'accueillis de l'Avesnois ont partagé une journée de détente en ce début d'été afin de favoriser la création de liens. L'idée, lancée par l'équipe du Pôle autonomie du Département, a été très appréciée et devrait être reconduite.

Jérémy a 28 ans, il vit depuis trois mois chez Cécile Joly, accueillante familiale. Le jeune homme adore pêcher et il a été le premier à s'installer autour de l'étang. Tout comme Bernard, qui, en pêcheur aguerri, a lancé sa ligne dès le signal de départ du concours donné.

L'idée de cette journée pêche est venue de Pascal Muffat-Gendet, travailleur social au Pôle autonomie de l'Avesnois, en discutant avec Bernard de sa passion lors d'une visite dans la famille qui l'accueille. L'organisation a rapidement pris forme. Un accueillant familial est sociétaire d'un étang de pêche, c'est donc là que l'événement aura lieu. Chacun s'est chargé d'apporter une partie du repas, ou du matériel de pêche et une enseigne de magasins de sport a accepté de donner des lots, tout comme le Département, pour récompenser les participants.

 

Discuter avec des personnes qui font le même métier

Au-delà de l'aspect ludique, cette journée a pour objectif de favoriser la création de liens entre des familles qui vivent non loin les unes des autres et qui partagent les mêmes problématiques sans se connaître

expliquent Pascal Muffat-Gendet et sa collègue Laurence Pouleur. 

Cécile Joly est l'une d'entre-elles. À 30 ans, elle a déjà 6 ans d'expérience et accueille en priorité des jeunes en situation de handicap. Eliane Henry, avec qui elle vient de faire connaissance autour d'un café, accueille des personnes âgées. Elle souffre un peu de la solitude depuis le décès de son mari. Alors ce moment de partage est très important pour elle :

Cela me fait du bien de discuter avec des personnes qui font le même métier que moi, car jusqu'à présent je n'avais pas de contact avec d'autres professionnels,

témoigne-t-elle.

 

Porter un regard différent sur les autres

Même si les publics accueillis sont différents, les problématiques restent les mêmes :

Nous sommes présents 24h/24 tous les jours de l'année. Et notre entourage ne le comprend pas toujours. Ici, nous pouvons parler librement de notre quotidien et des difficultés que nous rencontrons

témoigne Cécile Joly.

Cette journée est un moyen aussi de faire comprendre à Jérémy qu'il peut partager sa passion avec d'autres et aussi de l'aider à porter un regard différent sur les référents qui l'entourent et qui ne représentent pas uniquement l'autorité.

ajoute-t-elle.

C'est bien de partager ces moments. Ca m'aide à me faire des copains et on se parle de la pêche

confirme Jérémy.

Au bord de l'étang de pêche de Limont-Fontaine, des amitiés se sont sans doute nouées et d'autres sorties seront programmées. Elles permettront peut-être à d'autres accueillants et accueillis de l'arrondissement de se rencontrer. Rien que dans l'Avesnois,105 familles sont accueillantes familiales et près de 140 personnes sont accueillies. 

 

Photos : Ph Houzé