Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Quand la pollution de nos ancêtres fait le bonheur des archéologues

Publié le 19 juin 2017


Depuis des millénaires, l’Homme évacue ses déchets dans des trous, fossés, latrines...

Ces dépotoirs constituent pour les archéologues des environnements privilégiés pour l’étude de la vie quotidienne de nos ancêtres. Reliquats de repas, objets usuels livrent de précieux renseignements sur les habitudes alimentaires ou encore sur le statut social des populations.