Accueil > Innovation territoires > La ruralité > La ruralité en mouvement
Version imprimable - accessibilite.lien.target.libelle

La ruralité en mouvement

Publié le 16 février 2017

PARTAGER SUR :  Partager sur Facebook Partager sur Twitter

En 2015, le Département s'est doté d'une délégation Ruralité. Cette politique se traduit par la mise en œuvre d'actions dans différents domaines comme l'agriculture, l'insertion, la santé ou l'éducation.

La ruralité dans le Nord

25 %
des Nordistes vivent en zone rurale ou péri-urbaine, soit environ 600 000 personnes 

6 750
exploitations agricoles sont recensées dans le Nord. La moitié pratique au moins une activité d'élevage

540
communes de moins de 5 000 habitants sont concernées par la politique départementale d'aide aux villages et bourgs

51
collèges publics du Nord sont considérés comme ruraux au regard de la définition départementale 

Actualités

La politique ruralité du Département s'exprime par sa transversalité, sans se limiter à une approche strictement agricole.

Ses leviers d'actions concernent notamment :

  • l'aménagement du territoire
  • le développement social local (insertion, santé, autonomie, enfance-jeunesse...)
  • la mobilité (voirie et transport)
  • l'agriculture
  • l'environnement
  • l'éducation
  • le logement
  • la culture
  • le sport
  • le tourisme
  • le numérique
  • les fonds européens (INTERREG et LEADER)

 

 

L'emploi en circuit court

En novembre 2016, un groupement d'employeurs pour l'insertion et la qualification (GEIQ) a été lancé dans les Flandres.

Cette toute jeune structure met en relation les employeurs ayant des besoins de main d'œuvre et des personnes en recherche d'emploi. Elle propose des parcours de formation sous forme de contrats de professionnalisation d'une durée de six mois à deux ans débouchant sur la validation d'un titre professionnel. 

Le Département a accompagné le dispositif dès ses débuts, notamment par un soutien financier à hauteur de 17 725 € en 2016.

 

 

La PMI à quatre roues

Dans le Nord, il y a environ 400 points de consultation de Protection et maternelle infantile (PMI) mais certaines zones rurales en sont éloignées.

Afin de garantir aux Nordistes une équité d'accès aux consultations d'enfants de moins de 6 ans, le Département a équipé deux cars itinérants qui proposent le même service que dans une PMI "classique".

À leur bord se trouvent un médecin, une infirmière puéricultrice et bien sûr le chauffeur qui assure l'accueil, l'entretien et l'approvisionnement en matériel médical. Chaque car sillonne respectivement le nord et le sud du département, créant ainsi une trentaine de points de consultation, selon les cas, avec ou sans rendez-vous pris auprès de l'Unité territoriale du secteur. 

 

 

 

 


baseline