Version imprimable - Nouvelle fenêtre

7 500 allocataires retrouvent le chemin de l’insertion professionnelle

Publié le 31 janvier 2017


Un travailleur social du Département en entretien avec un allocataire du RSA

Au bout de six mois, la nouvelle politique en matière de droits et devoirs des allocataires du RSA porte déjà ses fruits. Trois opérations de contrôle ont été menées avec succès sur 15 000 allocataires du Revenu de Solidarité Active.

C'est un premier bilan encourageant pour la nouvelle politique départementale de remise à l'emploi des allocataires du RSA. En effet, sur 15 000 allocataires "sortis du circuit de l'insertion", 7 500 se sont mobilisés et vont pouvoir bénéficier d'un accompagnement professionnel par Pôle Emploi ou d'un accompagnement social par un référent RSA.

 

45 000 contrôles étalés sur 2016 et 2017

Dans le cadre de la mise en œuvre du contrôle des droits et devoirs des allocataires du RSA, le Département s'est engagé à remobiliser les 45 000 allocataires non inscrits à Pôle Emploi et sans accompagnement.

Bilan des premiers 15 000 allocataires contrôlés :

  • 7 500 ont été replacés dans le circuit d'insertion et se sont réinscrits à Pôle emploi,
  • 7 500 ont été sanctionnés par une retenue de 100 euros maximum sur un mois de RSA, assortie de l'obligation de s'inscrire à Pôle emploi,
  • Par ailleurs, 436 allocataires ont été sanctionnés par une suspension de leur allocation pour absence de remobilisation durant 6 mois. Cette suspension de l'allocation pour 4 mois est plafonnée à 50% du montant du RSA dans le cadre d'un foyer.

 

Accompagnement de l'allocataire vers le retour à l'emploi

Les allocataires inscrits à Pôle emploi peuvent bénéficier, s'ils rencontrent des freins à l'emploi liés à des difficultés sociales, d'un accompagnement global mis en place par le Département et Pôle Emploi.

Ces allocataires disposent d'un double accompagnement, à la fois professionnel et social, mené par un travailleur social départemental et par un conseiller Pôle emploi. L'objectif est de traiter la situation de chaque personne dans sa globalité : recherche d'emploi, développement de la mobilité, recherche de logement...

Cette méthode porte aussi ses fruits puisque elle a permis à 39,5% des personnes accompagnées de trouver un emploi, de créer une entreprise ou de bénéficier d'une formation.

Enfin, en mobilisant les partenaires de l'insertion professionnelle et les partenaires économiques, les 8 plateformes de l'emploi et de l'insertion professionnelle mobilisent les allocataires sur les offres d'emploi et les formations qui leur correspondent.

Résultat des actions portées par les plateformes au 31 décembre 2016 :

  • 1 262 offres d'emploi récoltées
  • 1 548 allocataires positionnés
  • 224 démarrages (196 emplois, 28 entrées en formation)