Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Retour à l’emploi : pari gagnant pour le Département

Publié le 01 février 2017


Retour à l'emploi des allocataires du RSA

Le Département a lancé une politique dynamique de retour à l’emploi des allocataires du Revenu de Solidarité Active (RSA). Des plateformes départementales complètent les actions d’insertion professionnelle qui se mettent en place.

Les autres articles

Il s’agit d’un frémissement, mais il est bien réel : 4450 personnes sont sorties du RSA depuis le lancement de la politique active de retour à l’emploi menée par le Département du Nord. Une diminution qui

représente 14 millions d’euros d’économie pour notre collectivité,

relève Jean-René Lecerf, président du Conseil départemental. Le Département étant chargé du versement de cette allocation, il met tout en œuvre pour que le nombre de personnes qui en bénéficient baisse.

Le Département ne subit plus le RSA, il a repris le contrôle de ses politiques d’insertion et cela est essentiel,

se félicite Olivier Henno, vice-président du Conseil départemental chargé de l’Insertion.

Plusieurs priorités ont ainsi été définies. Huit plateformes départementales de l’emploi et de l’insertion professionnelle ont été créées avec le monde économique, les Chambres consulaires et les acteurs de la formation. Leur rôle : mobiliser dans tous les territoires un maximum d’acteurs pour établir un lien direct entre les allocataires du RSA identifiés comme étant « proches de l’emploi » et les entreprises qui recrutent, car beaucoup d’emplois ne sont pas pourvus.

 

Mobiliser les acteurs de l’emploi sur les territoires

 

Une convention signée avec Pôle emploi permet d’accroître la complémentarité et la coordination des actions des conseillers Pôle emploi et des travailleurs sociaux du Nord pour proposer un suivi personnalisé.

Le Département soutient également l’emploi des publics en difficulté à travers les marchés publics qu’il confie aux entreprises via la clause d’insertion. Généralisée à tous ses marchés, elle permet de réserver une part du travail confié aux entreprises à des personnes éloignées de l’emploi.

Son action se traduit aussi par les contrats initiatives emploi, une aide co-financée avec l’Etat, versée à l’employeur pendant 6 mois pour un CDD et 12 mois pour un CDI.

Parallèlement, le Département garantit la remobilisation des allocataires du RSA via le contrôle des droits et devoirs et le renforcement de la lutte contre la fraude. Pour ce faire, plus de 28 000 personnes ne bénéficiant d’aucun accompagnement social et professionnel - identifiées grâce à la signature d’une convention d‘échanges de données avec Pôle emploi - ont reçu un courrier qui a porté ses fruits : 52,5 % ont régularisé leur situation en 2016.