Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Bien accompagnés, ils sont aujourd’hui diplômés

Publié le 01 décembre 2016 | Engagement solidarité


Les 82 jeunes du Douaisis confiés au Département dans le cadre d’une mesure de protection de l’enfance et qui ont été diplômés cette année, ont été mis à l’honneur ce mercredi 30 novembre 2016.

Un parent, une assistante familiale, un éducateur, un copain… C’est accompagnés d’une personne qui compte à leurs yeux que Sarah, Clara, Isabelle, Dylan, Alan et bien d’autres encore ont répondu à l’invitation lancée par la Direction territoriale de prévention et d’action sociale (DTPAS) du Douaisis.

Ces enfants sont confiés à nos services dans le cadre d’une mesure de protection de l’enfance. Ils ont obtenu le certificat de formation générale, le brevet des collèges, ou le bac. L’enjeu de cette rencontre est de leur permettre de se présenter devant tout le monde et de nous expliquer leur projet de vie pour valoriser leur parcours

explique Cathy Kuhn, la directrice territoriale de la DTPAS dont les équipes organisent cette cérémonie pour la 4e année.

 

Tous ont le même objectif : être autonome

 

Isabelle a 18 ans, elle est titulaire d’un bac pro et sait ce qu’elle veut : travailler dans une animalerie. À ses côtés, Christiane, l’assistante familiale qui l’accueille est très fière d’elle.

Elle va à la mission locale, fait des stages et va passer son permis.

Elle espère qu’Isabelle trouvera rapidement un emploi pour pouvoir prendre son envol.

Dylan a 18 ans, il est venu avec celle qu’il appelle "tata", l’assistante familiale qui l’accueille depuis 17 ans. Il aimerait devenir cuisinier. C'est pourquoi il fait le choix de la filière professionnelle avec la préparation d'un CAP. Marion, 18 ans, a obtenu un bac S. Elle prépare le concours d’entrée de l’école d’infirmière.

Tous visent l'objectif, à plus ou moins court terme, d’être autonome, comme tous ceux qui, avant eux, ont été accompagnés par les services départementaux.

 

Isabelle, 18 ans, accompagnée de son assistante familiale Christiane, a obtenu un bac pro cette année. 

 

Quatre sportifs de haut niveau participaient également à cette cérémonie, afin de témoigner de l’effort à accomplir pour concrétiser leur projet de vie et de leur belle réussite.

L’idée était de montrer à nos jeunes qu’on peut avoir un parcours de vie compliqué et que l’on peut réussir avec de la volonténote Cathy Khun. Tous ont insisté sur les efforts fournis, le travail et la volonté qui les ont menés à la réussite.

 

Je n'avais pas de qualité particulière
mais je me suis lancé le défi !

 

Faut-il avoir un don pour être sportif de haut niveau ?

Pas forcément, il faut beaucoup travailler. Je n’avais pas de qualités particulières, mais je me suis lancé le défi explique Gaël Quérin, champion d’Europe de décathlon.

Je suis partie en sport études à 14 ans, c’est une vraie école de la vie !

 assure Agnès Le Lannic, championne d’Europe de tennis de table.

 


DTPAS-ase-diplome-douai-nov-2016-lampla-6Cathy Khun, directrice territoriale de la DTPAS du Douaisis tenait à faire témoigner des sportifs de haut niveau qui véhiculent des valeurs que les jeunes peuvent s'approprier. De gauche à droite : Gaël Quérin, Mathieu Bauderlique, Cindy Demarle et Agnès Le Lannic.


J’étais un mauvais élève, turbulent, j’ai trouvé ma voie dans une salle de boxe

reconnaît Mathieu Bauderlique, qui a décroché une médaille de bronze aux derniers Jeux olympiques. Même chose pour Cindy Demarle, championne du monde de boxe française qui tenait à être présente pour encourager ces jeunes qui ont, comme eux, des parcours difficiles :

Cela doit vous donner de l’espoir.

Et pour que ces jeunes puissent mesurer tout ce que le sport peut apporter de positif, la Communauté d’agglomération du Douaisis leur propose une initiation au handball au sein des clubs locaux ainsi qu’une formation aux premiers secours, avec, à la clé, la possibilité d’assister à un match du championnat du monde à Lille en janvier 2017.

Et pour mettre immédiatement en pratique ce bel élan, la fédération française de gymnastique volontaire les a invités à un flashmob, initiative menée dans le cadre du projet Flashmob Euro 2016 en lien avec la direction régionale Jeunesse et Sports.

Enfin, tous pourront aller visiter le MusVerre qui vient d’ouvrir à Sars-Poteries.

 

 

Photo du haut : Un flash mob était organisé par la fédération française de gymnastique volontaire en lien avec la direction régionale Jeunesse et Sports. 


baseline