Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Valenciennois: le contournement présenté aux riverains

Publié le 21 septembre 2016 | Liberté mobilité


Quelques jours avant le démarrage du chantier du contournement nord de Valenciennes en octobre 2016, les riverains ont été invités le 19 septembre à découvrir le projet plus en détails.

Le sujet de la réunion intéresse, en témoigne la foule qui se pressait ce lundi soir à la salle polyvalente de Bruay-sur-l'Escaut. Environ trois cents personnes étaient présentes, des élus locaux, des représentants d'entreprises des environs et surtout de nombreux habitants, curieux d'en savoir plus sur le projet et sur les répercussions de ce chantier de longue haleine.

 

"Une impulsion forte du territoire"

 

Ils ont été accueillis par Sylvia Duhamel, la maire de Bruay et conseillère départementale qui leur a rappelé que ce projet était attendu depuis près de 30 ans ! Arnaud Decagny, vice-président du Conseil départemental chargé des Infrastructures et des Transports, animait la réunion. Ils étaient accompagnés à la tribune par les conseillers départementaux André Lenquette, maire de Beuvrages, et Yves Dusart, ainsi que par Cécile Gallez, maire de Saint-Saulve.

On a senti une impulsion forte du territoire concernant ce contournement

a souligné Arnaud Decagny, expliquant pourquoi le Département a fait de ce projet une priorité malgré son coût élevé (109 M€ dont 80 % à la charge du Département), dans une période de restrictions budgétaires. Le soutien conséquent de Valenciennes Métropole et l'apport de fonds privés, notamment du groupe Auchan pour la RD 70, a aidé à boucler ce budget.

Il ne faut pas oublier qu'une des raisons qui a fait que le Département s'engage, c'est aussi le développement économique

a insisté le vice-président.

 

Réunion publique contournement de Valenciennes à Bruay 19 09 16

Arnaud Decagny, vice-président du Conseil départemental, entouré de Cécile Gallez et Sylvia Duhamel. (Ph. C. Bonamis)

 

En effet, plusieurs zones économiques pourront être désenclavées grâce à ce nouvel axe : le port de Saint-Saulve, la zone d'activités Poléco à Bruay, la zone de logistique Europe-Escaut à Anzin, et à Petite-Forêt la zone d'activités du parc Lavoisier et la zone commerciale.

 

Un projet ambitieux aux multiples enjeux

 

Benoît Brunet, responsable du service Programmation des projets routiers au Département et son collègue Hervé Trehein, chef de projet, ont présenté le projet dans ses détails, après en avoir rappelé les enjeux :

• Structurer le réseau routier pour réduire le transit Est-Ouest en agglomération.

• Améliorer le cadre de vie des habitants.

• Favoriser le développement économique.

• Privilégier les modes de circulation doux (tramway, vélo…).

• Intégrer et valoriser les milieux naturels avec la mise en place de nouveaux espaces verts accessibles à la population, notamment à Beuvrages.

À l'aide de plans, d'images de synthèse et d'un film, les riverains ont pu avoir un aperçu des 5,2 km de route qui vont être aménagés et des ouvrages d'art qui seront construits : un passage sous la rue Jean-Jaurès à Bruay (avec accès dans les deux sens), deux ponts sur l'Escaut et le Vieil Escaut et un impressionnant giratoire dénivelé, à 5 mètres de hauteur, à Saint-Saulve. Cette dernière réalisation est destinée à éviter aux usagers d'être bloqués par un passage à niveau lorsqu'ils quitteront le contournement.

 

Deux phases de travaux jusqu'à 2024

 

Le chantier s'organisera en deux phases. La première, concernant la section est (Bruay-Saint-Saulve), sera réalisée entre 2016 et 2002, tandis que la partie ouest (Raismes-Bruay) sera construite entre 2021 et 2024.

Le calendrier des travaux de la première phase a été présenté :

• Automne 2016 : fin des travaux de déplacement de réseaux (commencés en 2015), déboisement de la zone de l'échangeur de Saint-Saulve et aménagement du giratoire de la zone Poléco pour une durée de 4 mois.

• Hiver 2016-2017 : dégagement d'emprise et démolition d'habitations à Bruay-sur-l'Escaut.

• Début 2017 et pour une durée de deux ans : construction de l'échangeur de Saint-Saulve.

• Deuxième semestre 2017 et pour un an : réalisation des deux ponts.

• Début 2018 et pour 18 mois : aménagement du passage sous la rue Jean-Jaurès. 

 

Une communication régulière sur le projet

 

Cette présentation a suscité de nombreuses questions du public, souvent inquiet des désagréments causés par le chantier (routes coupées, nuisances sonores, perte de clientèle pour les commerçants…) et de la durée des déviations mises en place.

Élus et techniciens leur ont apporté des réponses. Mais, pour poursuivre la discussion et exprimer régulièrement leurs soucis, des comités de suivi avec les riverains seront mis en place à Saint-Saulve très prochainement et à Bruay courant 2017. Des permanences de chantier hebdomadaires, la diffusion d'une plaquette et un mini-site Internet permettront aussi aux usagers de se tenir informés de l'évolution des travaux.

L'inauguration, ce sera pour quand ?

a enfin demandé un riverain.

La fin de la première phase, c'est pour 2020 et celle de la seconde en 2024

a rappelé en guise de conclusion Arnaud Decagny.


baseline