Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Reconstruction du collège Jules-Ferry à Anzin

Publié le 22 août 2019 - Mis à jour 20 décembre 2019

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Dans le cadre de son programme de reconstruction, le Département du Nord a décidé la reconstruction du collège Jules Ferry à Anzin.

Construit en 1956, le collège Jules Ferry présente aujourd’hui des locaux sous-dimensionnés et non fonctionnels. Par ailleurs, le service de restauration pour les demi-pensionnaires actuels n’est pas assuré sur site.

Aussi, le Département du Nord a décidé la reconstruction de ce collège sur le site de l’ancien collège Anatole France. 

Le projet

  • un collège d'une capacité d’accueil de 550 élèves, 
  • un restaurant scolaire pouvant servir jusqu’à 340 repas chaque jour (300 demi-pensionnaires et 40 commensaux),
  • 19 salles de cours d'enseignement général, 6 salles de sciences, 1 salle d'arts plastiques, 1 salle de musique, 1 espace EORA (Espace de Rencontre avec l'Œuvre d'Art),
  • 1 CDI doté d'un site informatique,
  • 1 salle culturelle en amphithéâtre,
  • 1 salle d'activités multifonctionnelles de 400 m2 équipée d'un mur d'escalade, d'un espace de danse et d'un plateau sportif,
  • 1 local à vélos.

 

Ce nouveau collège combinera une multitude de techniques respectueuses de l'environnement dans le cadre de sa certification en démarche Haute Qualité Environnementale®.

 

Architecte

Relief Architecture

Planning prévisionnel des travaux 

Mai 2019 pour 19 mois dont 17 mois de chantier

Avancement du chantier

Le gros oeuvre du rez-de-chaussée bas est terminé. La réalisation des murs du rez-de-chaussée débutra fin 2019- début 2020. La fin des travaux du gros œuvre hors finitions pourra intervenir au 2ème trimestre 2020.

La pose de la charpente de la salle multi-activités est prévue en février 2020.

 

Montant de l'opération

18 029 000€ TTC 

Mise en place de clauses d'insertion 

Les entreprises chargées de la réalisation du chantier se sont engagées à employer des personnes éloignées de l'emploi et inscrites dans un parcours d'insertion pour un total de 8408 heures prévues.

Les clauses sociales sont financées par le FSE