Version imprimable - Nouvelle fenêtre

L'accompagnement global vers le retour à l'emploi

Publié le 06 septembre 2016


Depuis sa mise en place en juillet 2015, un peu plus de 4500 Nordistes ont bénéficié de l'accompagnement global mis en place par Pôle emploi en partenariat avec le Département. Quels sont les principes et les intérêts de cette démarche ?

Logo FSE
Ce dispositif est cofinancé, à hauteur d'un poste sur deux, par le Fonds social européen dans le cadre du programme opérationnel national "Emploi et inclusion".

Les autres articles

Actualités

 

À 36 ans, Mélanie (1), qui vit seule avec un enfant à charge, est inscrite depuis cinq ans à Pôle emploi et allocataire du RSA depuis trois ans. À l'exception de quelques petits contrats de quelques heures en vente, elle ne parvient pas à trouver de travail.

En septembre 2015, la jeune femme intègre le dispositif d'accompagnement global : une conseillère Pôle emploi lui propose au moins un contact tous les quinze jours pour examiner l’ensemble de ses difficultés. Celles-ci sont variées : absence de moyen de locomotion, souci de garde d'enfant, expérience professionnelle insuffisante. Pour chacun de ces problèmes, la conseillère, en lien avec les services sociaux du Département, va trouver une solution.

Finalement, la conseillère propose la candidature de Mélanie à une entreprise d’insertion pour un poste de téléconseiller. Avant la rencontre avec l’employeur, elle bénéficie d’un atelier "préparation à l’entretien d’embauche". Elle se voit proposer un CDD de 4 mois.

 

 

Retrouver la confiance

 

Une fois terminé son contrat, elle se réinscrit à Pôle emploi. Rien n'a changé alors ? Si, car ce CDD lui a permis de s'ouvrir des droits à l’assurance chômage et surtout, elle a repris confiance en elle car elle dispose d’une expérience récente qu’elle va pouvoir valoriser.

Une formation en anglais va lui permettre de compléter ses compétences et le profil mis à jour de Mélanie va être proposé aux entreprises qui recherchent régulièrement des téléconseillers.

Pour retrouver un emploi, il faut être relativement disponible par rapport aux problématiques sociales et en même temps, pour résoudre ces problématiques sociales, il vaut mieux avoir un emploi !

C'est ainsi qu'Anne Dauchez résume le cercle vicieux de l'exclusion. La directrice territoriale de Pôle emploi explique la philosophie de l'accompagnement global :

On intervient bien sûr dans le champ de l'emploi mais aussi sur la résolution de problèmes sociaux, en lien avec les services du Département. Nous avons dédié des conseillers, tous expérimentés et volontaires (57 dans un premier temps et dix de plus depuis le 1er juillet 2016), répartis sur tout le territoire, à l'accompagnement des personnes. 



Une mission motivante


Cette nouvelle mission est motivante pour ces conseillers :

On prend en charge des situations très éloignées de l'emploi et on a des résultats !

Un tiers des personnes accompagnées ainsi ont retrouvé un emploi (dont 4% en CDI et 17% en CDD de plus de 6 mois) et un autre tiers a pu être réorienté vers des modalités classiques, comme c'est aujourd'hui le cas pour Mélanie après son CDD.

La durée de l'accompagnement est de douze mois, renouvelable six mois si nécessaire, mais en pratique, les bénéficiaires sortent du dispositif au bout de cinq mois en moyenne.

Les personnes suivies, en majorité des allocataires du RSA, sont le plus souvent orientées vers ce parcours par nos services. Mais cela nous intéresse que les travailleurs sociaux nous prescrivent plus de public. Bien sûr, il faut que les personnes concernées soient volontaires, elles doivent accepter que le travailleur social et le conseiller Pôle emploi puissent échanger sur sa problématique.



Mieux se connaître pour travailler ensemble


Effectivement, chaque conseiller Pôle emploi dédié a un binôme au Département, un relais qui peut être interpelé pour résoudre un problème social. Afin que les professionnels se connaissent et travaillent plus aisément ensemble, des réunions seront organisées en septembre sur chaque territoire. Et d'ores et déjà, des travailleurs sociaux du Département et des conseillers Pôle Emploi ont pu faire des immersions dans l'autre structure.





(1) Le prénom a été changé. Picto retour


 

Photo : Anne Dauchez, directrice territoriale de Pôle emploi, lors du Conseil départemental de l'insertion du 6 juillet 2016, à Saint-André-lez-Lille (photo : Emmanuel Watteau).