Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Dans la lumière du MusVerre

Publié le 20 juin 2016 | Ambition jeunesse


Depuis trois ans, un groupe d'élèves du collège du Solrézis suit de très près la construction du nouveau musée du verre à Sars-Poteries. Leurs travaux seront présentés le 19 juin 2016 aux habitants de l'Avesnois qui viendront découvrir le nouvel équipement.

Ils étaient en 5e quand a été posée la première pierre du nouveau musée du verre. C'était il y a tout juste deux ans. Avec leur professeur d'éducation musicale, André Gaveriaux, ils ont alors chanté La vie en verre, une chanson qu'ils avaient écrite et composée pour l'occasion.

L'année suivante, ces élèves du collège de Solre-le-Château, le plus proche de Sars-Poteries, ont emprunté la voie verte de l'Avesnois et se sont rendus à pied jusqu'au chantier qu'ils ont visité. Ils y ont notamment fait la connaissance de Séverine Aubert qui leur a présenté son métier : celui de régisseur d'œuvres.

Cette année, avec leur professeur d'arts plastiques, Laurie Lagache, et un des médiateurs du musée, Adrian Robert, ils ont mis en pratique ce qu'ils avaient découvert. 

En travaillant autour d'une maquette, ils réfléchissent à la manière de mettre en valeur une œuvre, en utilisant la lumière naturelle et artificielle

explique Laurie Lagache, ajoutant qu'ils ont tiré au sort un certain nombre de contraintes à respecter : éclairage par le haut ou par le bas, couleurs de la lumière, etc.

Pour notre groupe, l'œuvre devait dominer la pièce, nous n'avions pas droit aux filtres de couleur et les ombres devaient faire partie de l'œuvre. On a choisi de peindre le mur du fond avec des gouttes pour rappeler la nature

explique Manon qui, avec ses co-équipiers et l'aide du professeur de technologie, Xavier Mouvet, doit encore installer des leds dans sa maquette, afin d'éclairer l'œuvre — une graine de verre soufflé fournie par l'atelier de Sars-Poteries (photo ci-dessous).

 

1atelier arts plastique college solre le chateau 23 05 16

 

On a voulu les mettre à la place du régisseur, avec les contraintes qu'il peut avoir, en fonction des exigences de certains artistes

ajoute Adrian Robert.

Deux classes de 3e sont concernées par ce projet plus global consacré à la lumière. L'autre classe a travaillé en arts plastiques autour des fenêtres (photo en haut de la page).

 

Un projet mêlant plusieurs disciplines

 

On a commencé par faire une recherche sur les fenêtres des différents pays, à différentes époques. A partir de là, on devait plusieurs fois les hybrider et en faire une maquette

raconte Matteo.

C'était compliqué, mais une fois qu'on a notre idée, on sait que ça va être présenté au public, alors c'est motivant, on veut que ça soit beau !

déclare Fanny.

Les différents travaux réalisés par les élèves trouveront leur place dans le Kiosque du musée, un espace situé dans le hall d'accueil et destiné à présenter des "coups de cœur". Les habitants de l'Avesnois, conviés à visiter le nouveau bâtiment le 19 juin 2016, pourront admirer les œuvres des collégiens. Ils entendront aussi les poèmes sur le thème de la lumière écrits par les élèves avec leur professeur de français, Pascale Vermeersch.

Ce musée du verre, c'est une pépite pour l'Avesnois. Et pour nous, c'est un atout et une chance parce que nos enfants, en zone rurale, sont en déficit de culture. C'est pourquoi nous avons voulu mettre en place un projet avec l'équipe du musée — un projet qui permet de faire travailleur plusieurs disciplines sur le même thème. On précède déjà la réforme sur les EPI (enseignements pratiques interdisciplinaires) qui va être mise en place l'an prochain

souligne Christophe Figurelli, le principal.

Une pluridisciplinarité qui plaît apparemment aux collégiens :

C'est très intéressant de relier toutes les matières entre elles, l'optique, les arts plastiques…

estime Charles, tandis que Matteo conclut :

Ce projet m'a plu parce que que ce n'était pas un travail qui ne servait à rien, juste pour avoir une note. Ça sortait de l'ordinaire !


baseline