Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Le Département encourage les clauses d'insertion professionnelle

Publié le 26 mai 2016


Une charte signée le 31 mars 2016 entre le Département et l’AREFIE (Association régionale des élus pour la formation, l'insertion et l'emploi) va permettre à davantage de personnes d’accéder à des chantiers d’insertion.

Les autres articles

On les appelle les "facilitateurs de la clause sociale". Rattachés à 8 structures réparties sur l’ensemble du département, ces personnes sont chargées de développer et de mettre en œuvre les clauses sociales en s’appuyant sur la commande publique des donneurs d’ordre.

Le Département, par ses investissements dans les domaines des bâtiments et de la voirie notamment, est un donneur d’ordre majeur.

C’est pourquoi il a signé avec l’Alliance Villes Emploi (association nationale des collectivités territoriales pour la formation, l'insertion et l'emploi) une charte qui va permettre de mieux mettre en relation, via le réseau de facilitateurs, les personnes en parcours d’insertion et les entreprises adjudicataires des marchés passés par le Département.

 

Olivier Henno, vice-président du Conseil départemental du Nord en charge de l'Insertion

Olivier Henno.

 

Olivier Henno, vice-président du Conseil départemental en charge de l’Insertion, explique :

Le retour à l’emploi des allocataires du RSA est prioritaire. Nous avons développé plusieurs mesures à cet effet, comme les contrats d’engagement réciproque, la création de huit plateformes de l’emploi et de l’insertion professionnelle, le doublement du nombre de Contrats initiative emploi avec comme objectif la généralisation des clauses d’insertion dans tous les marchés que passe le Département.

 

Directeur du GEIQ Pro TP, le Groupement d’entreprises pour l’insertion et la qualification autour des travaux publics, Olivier Fortuna témoigne du rôle du facilitateur :

Le GEIQ Pro TP a été créé en 1995 et depuis, nous avons pu embaucher jusqu’à 800 personnes en contrat de professionnalisation, grâce au facilitateur qui a aussi un rôle d’intermédiaire et d’accompagnant à la fois des personnes en recherche d’emploi et des entreprises en recherche de main-d’œuvre. Sur ces 800 embauches, 95 % des personnes sont montées en qualification. 

 

Michaël Mercier

 

Aux côtés d’Ahmed Benallal, facilitateur au PLIE du Douaisis, Michaël Mercier (photo ci-dessus), qui était demandeur d'emploi en fin de droits, est sur la voie d’un retour à un emploi pérenne :

J’ai actuellement un contrat de six mois dans l’entreprise de travaux publics Colas, et tout se passe très bien. C’est très intéressant pour moi, car je suis en train de passer un CAP.