Version imprimable - Nouvelle fenêtre

L'EHPAD d'Orchies mise sur l'innovation

Publié le 24 décembre 2015 | Engagement solidarité


En stimulant les cinq sens dans une ambiance zen, l'espace Snœzelen est très efficace pour la relaxation.

Le 21 décembre 2015, Geneviève Mannarino, vice-présidente en charge de l'Autonomie et Jean-Luc Detavernier, conseiller départemental du canton, se sont rendus à l'EHPAD d'Orchies pour échanger avec l'équipe de l'établissement.

 

L'établissement situé en centre-ville dispose de 140 places, occupées à 95%. Il bénéficie d'aménagements récents avec une indéniable action thérapeutique, comme la salle "ergothérapie, kinésithérapie et activité physique adaptée", l'espace de snoezelen et une cuisine dédiée à des ateliers pratiques.

Construit il y a 20 ans, l'EHPAD a la particularité d'avoir de nombreuses chambres doubles dont la superficie est largement inférieure à la moyenne nationale. De plus en plus fréquemment, il doit aussi réorienter des patients du fait de leur état de santé.

Nous ne pouvons pas garder les patients qui présentent des troubles du comportement très marqués, et nous nous heurtons à l'incompréhension des familles

déplore Annick Wartelle, directrice de l'établissement.

 

 visite Genevieve Mannarino EHPAD Orchies

Geneviève Mannarino et Jean-Luc Detavernier ont été accueillis par Annick Wartelle, directrice de l'EHPAD Marguerite de Flandre.

 

L'établissement a donc besoin de s'étendre, et de faire évoluer son offre vers une unité Alzheimer. Le Département, qui travaille régulièrement avec l'équipe de l'EHPAD, le soutient dans ce projet.

Je vous félicite de vous lancer dans cette démarche. Vous avez notre feu vert pour étudier le projet à moyens constants. Les services départementaux sont prêts à vous accompagner et la collectivité vous soutiendra dans la garantie d'emprunt

a déclaré Geneviève Mannarino.

À l'établissement désormais de travailler sur des scenarii financièrement acceptables par tous les acteurs concernés, et qui n'impacteront pas trop lourdement le tarif pour les patients.

 


baseline