Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Les élus du CDJ ont choisi leurs projets

Publié le 11 décembre 2015 | Ambition jeunesse


Réunis le 9 décembre 2015 à Lille, les membres du Conseil départemental des jeunes ont voté pour les quatre projets qu'ils espèrent mener d'ici la fin de leur mandat.

Une belle facilité d'expression, une grande attention aux autres et surtout une sacrée "pêche" : ces qualités, les élus adultes du Conseil départemental du Nord présents à la plénière du CDJ le 9 décembre, les reconnaissent et même les admirent, chez leurs homologues juniors.

Lors de cette première séance plénière depuis l'installation du nouveau CDJ en mars dernier, les élèves de 3e qui représentent l'ensemble des collégiens du Nord (un garçon et une fille par canton, comme pour les adultes) ont effectivement fait preuve d'une grande maturité dans la présentation et le choix de leurs projets.

 

M-A. Dezitter

 

Les jeunes élus ont été accueillis dans l'hémicyle du Conseil départemental par Marie-Annick Dezitter, vice-présidente en charge de la santé, de la prévention et de la communication, qui présidait cette séance.

Être élu du CDJ, c'est une fierté et en même temps une responsabilité. Vous avez ici la possibilité de vous exprimer mais aussi d'être force de proposition.

leur a-t-elle rappelé, avant de les féliciter pour le travail déjà accompli en commissions.

Tom Vallart, jeune élu du canton de Bailleul, a dressé une rétrospective des mois écoulés, évoquant notamment le séminaire d'intégration du CDJ au printemps dernier à Salesches, la participation d'une délégation au projet interdépartemental sur la guerre 14-18, l'implication des jeunes élus dans les ateliers citoyens et les visites de découverte des territoires qui leur ont permis de mieux connaître les missions du Département.

 

 

11 projets présentés, 4 choisis

 

 

Par ailleurs, chaque mois, les quatre commissions (solidarité, mobilité, santé et culture) se sont réunies afin d'élaborer chacune deux ou trois projets qu'elles ont proposés lors de cette séance plénière.

Chaque projet a été brièvement décrit par un membre de la commission puis les jeunes élus ont voté à bulletin secret pour choisir, pour chaque thématique, le projet qu'ils avaient le plus envie de voir réaliser.

Les quatre projets choisis par les jeunes sont les suivants :


  • Solidarité : "Un conflit ? Une solution : la médiation !"

 

L'objectif est de désamorcer et quand c'est possible anticiper les conflits, en mettant un place un système de médiation.

a expliqué le rapporteur, Atim Amara, de Roubaix. L'idée est de proposer, dans les collèges, aux élèves de 6e un programme de sensibilisation sous forme de théâtre ou de vidéo, avec des partenaires associatifs, puis de former des élèves volontaires de 5e qui pourraient en 4e et 3e assurer le rôle de médiateurs.

 

  • Mobilité : "La mobilité transporte le respect"


Pour nous, la mobilité, c'est une forme de liberté, mais elle n'est pas forcément accessible à tous car certains collégiens évitent de prendre les transports scolaires par peur des violences physiques ou verbales.

a souligné la jeune élue du canton de Croix, Zoé Deffontaine.

La commission propose la réalisation d'une affiche et d'une vidéo permettant la mise en place de débats sur ce sujet dans les collèges.

 

  • Santé : "Consommer ou s'abstenir : choisis mais tu risques ta vie"


Les membres de la commission s'inquiètent de la banalisation du cannabis et même de la cocaïne chez les jeunes :

Les effets de ces drogues mettent en danger notre vie et celle des autres.

a affirmé Maysan Daoudi, d'Aulnoye-Aymeries, avant d'expliquer le projet : la création d'un site internet ou d'une page Facebook avec les coordonnées de professionnels, des vidéos, des conseils.  Le projet comprend aussi l'organisation de temps d'échanges pour les jeunes.

 

  • Culture : "Abracadabra et la science t'appartiendra !"


Mado Gilbert, du canton d'Annœulin, a expliqué :

Pour la plupart des collégiens, la science est l'affaire du collège, peu ont une démarche individuelle pour découvrir la culture scientifique. Notre objectif est d'en faciliter l'accès.

Le projet consiste à organiser un concours de vulgarisation de la culture scientifique destiné aux élèves de 4e et 3e afin de rendre ces sujets plus ludiques et attractifs.

 

 

Un mandat qui s'achève en juin

 

 

Après un message de félicitations de la vice-présidente chargée de la culture Béatrice Descamps-Plouvier, sa collègue Marie-Annick Dezitter a repris la parole pour annoncer que le mandat des jeunes élus se terminerait à la fin de cette année scolaire, en juin.

 

 

Les jeunes ont interrogé Marie-Annick Dezitter sur les suites qui seront données à leurs projets. La vice-présidente les a rassurés :

Ce serait bien que vous travailliez d'arrache-pied pour les achever, mais si la mise en œuvre n'est pas terminée, ce seront vos successeurs qui prendront le relais.


baseline