Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Sur les traces de la Grande Guerre dans la Somme

Publié le 10 novembre 2015 | Ambition jeunesse


Des collégiens réunis autour du Lochnagar memorial à Ovillers-la-Boisselle (Somme)

Une délégation de collégiens élus des conseils départementaux de jeunes du Nord, du Pas-de-Calais, de la Somme et de l'Oise, était à Péronne du 19 au 21 octobre 2015 pour trois journées de découvertes, de rencontres et d'ateliers sur la Première Guerre mondiale.

Depuis 2014, le Conseil départemental des jeunes du Nord prend part à un projet interdépartemental autour de la Grande Guerre. Ce projet réunit régulièrement une soixantaine de collégiens issus des Conseils départementaux de jeunes du Nord, du Pas-de-Calais, de la Somme et de l’Oise.

La première étape a eu lieu dans le Nord en octobre 2014, la deuxième dans le Pas-de-Calais en mai 2015.

Cet automne, c'était au tour du Conseil départemental des jeunes de la Somme d'accueillir ses homologues des trois autres départements impliqués dans le projet.

 

 

Circuit de visites sur le terrain

 

La première journée a été consacrée à la visite de sites commémoratifs : Historial de la Grande Guerre à Péronne, Musée des Abris à Albert, cratère et mémorial Lochnagar d'Ovillers-la-Boisselle, mémorial franco-britannique de Thiepval et mémorial terre-neuvien de Beaumont-Hamel.

 

Musée des abris

Les collégiens en visite au Musée des abris à Albert qui retrace la vie militaire pendant la Première Guerre mondiale. Photo: E. Watteau

 

Pour Édouard Nancel, élève de troisième élu au Conseil départemental des jeunes de l'Oise,

ces visites sont l'occasion d'enrichir sa propre culture générale et d'approfondir les cours dispensés au collège, mais il s'agit aussi de transmettre la mémoire de ceux qui se sont battus pour notre liberté.

Mélina Questroy, originaire du Nord, est également élève de troisième. Elle partage l'avis de son homologue de l'Oise et ajoute que pour elle 

c'est important de se retrouver entre jeunes de différents départements car le guide qui nous accompagne nous permet d'enrichir nos connaissances, mais on apprend aussi beaucoup les uns des autres.

 

memorial de Thiepval

Dans le cimetière du mémorial franco-britannique de Thiepval, les jeunes ont pu appréhender l'ampleur des pertes alliées sur ce site stratégique et aborder la notion de soldat inconnu. Photo: E. Watteau


Expression artistique autour de 14-18

 

Au lendemain de la journée de découvertes sur le terrain, les collégiens ont participé à différents ateliers en lien avec leur parcours de visite. Écriture de haïkus (poèmes japonais très courts), percussions corporelles et création musicale leur ont permis d'exprimer de manière artistique leur ressenti par rapport à la Grande Guerre.

Les jeunes ont également créé leur propre "jeu des quatrarmes" (jeu de stratégie militaire à mi-chemin entre jeu de dames et jeu d'échecs).

 

 CDJ dans la Somme

Les collégiens ont créé leurs propres poèmes sur 14-18 et les ont ensuite enregistrés.

 

Giorgio Deroubaix, membre de la délégation de jeunes et élève en quatrième dans le Pas-de-Calais conclut :

Tout ce travail autour de la Grande Guerre est une manière d'honorer les soldats. Je souhaite qu'il nous permette aussi d'éviter de refaire les erreurs du passé. 

La dernière étape de ce projet interdépartemental aura lieu dans l'Oise en 2016.




baseline