Version imprimable - Nouvelle fenêtre

"Il faut développer l'accueil familial"

Publié le 28 août 2015 | Engagement solidarité


Marie Lermytte (vice-présidente de la Communauté  de communes des Hauts de Flandre), Christelle Defecheureux (assistante familiale à Socx), Anne Vanpeene (conseillère départementale du canton de Wormhout) et Doriane Bécue (vice-présidente du Conseil départemental chargée de l'enfance, la Famille et la Jeunesse) échangent sur l'accueil familial des enfants placés. Photo: C. Bonamis

Doriane Bécue, vice-présidente du Conseil départemental chargée de l'Enfance, de la Famille et de la Jeunesse et Patrick Valois, vice-président chargé de la Ruralité, étaient en Flandre maritime le 27 août pour une journée de travail sur l'enfance et la famille dans les territoires ruraux.

Les autres articles

 

Comment la politique enfance-famille du Département se vit-elle au quotidien dans les territoires ruraux ?

Le 27 août dernier, Doriane Bécue, vice-présidente chargée de l’Enfance, de la Famille et de la Jeunesse, et Patrick Valois, vice-président chargé de la Ruralité sont allés chercher des réponses concrètes à cette question en Flandre maritime.

 

L'accueil des enfants placés

 

Christelle Defecheureux, assistante familiale, les a reçus chez elle, à Socx. Cette mère de quatre enfants a la responsabilité de Dylan, 5 ans, et Lucas, 13 ans, placés depuis leur plus jeune âge.

La famille d'accueil est une étape en attendant que les parents aillent mieux, un tremplin vers l'avenir explique-t-elle.

Dans le Nord, 10 000 enfants sont actuellement placés (dont la moitié en famille d'accueil) et le placement dure en moyenne 7 ans.

Pour Doriane Bécue,

l’accueil des enfants placés est un enjeu majeur de cette mandature. Il faut développer l’accueil familial et miser sur la prévention.

 

Les enfants qui ne vont pas en famille d'accueil sont placés dans des structures réparties sur tout le territoire. Doriane Bécue et Patrick Valois se sont rendus à Wormhout, dans une maison d'enfants gérée par l'AFEJI, association soutenue financièrement par le Département du Nord.

 AFEJI WormhoutDoriane Bécue et Patrick Valois, accompagnés de Marie Lermytte (vice-présidente de la Communauté de communes des Hauts de Flandre), d'Anne Vanpeene (conseillère départementale du canton de Wormhout)  et de Paul-Loup Tronquoy (conseiller technique au Conseil départemental), sont accueillis à l'AFEJI.



Un mode de garde innovant : la MAM


La Maison d'assistantes maternelles (MAM) est un lieu dans lequel plusieurs assistantes maternelles choisissent de se regrouper pour garder ensemble les enfants qui leur sont confiés.

À la MAM de Socx joliment baptisée "Aux éclats de rire", Doriane Bécue et Patrick Valois ont pu recontrer les trois assistantes maternelles agréées qui gardent ensemble dix enfants de 0 à 6 ans.

Pour les territoires ruraux, c'est une nouvelle offre de garde intermédiaire, une alternative entre la crèche et la maison, qui contribue au développement des communes

s'enthousiasme Patrick Valois.

MAM Socx
Patrick Valois et Doriane Bécue échangent avec une assistante maternelle de la MAM "Aux éclats de rire".

 

Pour Karine Gournay, l'une des assistantes maternelles de la MAM de Socx,

ce nouveau mode de garde est une autre façon de pratiquer notre métier, on est mieux reconnues car au lieu de rester à la maison, on va vraiment au travail. Et puis c'est plus sympa que de rester seule chez soi !

"Au clair de la lune", la prochaine MAM de Flandre maritime, ouvrira ses portes lundi 31 août à Brouckerque.

 

 

 


baseline