Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Joan Miró s'invite au collège

Publié le 10 avril 2015 | Ambition jeunesse


Pendant trois semaines, le collège Ronsard de Hautmont s'est transformé en musée : il a accueilli sept lithographies de Miró.

Nos sites internet

Très appliqués, une dizaine d'élèves de 6e colorie à l'aide de craies grasses des feuilles de papier Canson où apparaissent des mots divers qu'ils ont choisis : fleur, joie, amour, ballon… 

Ce matin, on travaille sur les mots-images, en lien avec les œuvres de Miró. C'est un surréaliste, il a introduit dans la peinture les mots, le graphisme…

explique Véronique Letailleur, animatrice au musée départemental Matisse, venue animer des ateliers  le matin avec des collégiens et l'après-midi avec des élèves de maternelles.

 

collège Ronsard atelier

 

L'intervention d'animatrices du musée s'inscrit dans le cadre du programme EROA (espaces rencontre avec l'œuvre d'art) itinité par le Rectorat de Lille et la Direction régionale des affaires culturelles.

J'ai découvert ce dispositif par bouche à oreille il y a quatre ans

explique Zoulikha Benaya, la documentaliste du collège Pierre-de-Ronsard.

Nous avions ici une section de Segpa (section d'enseignement général et professionnel adapté) en installation thermique et sanitaire qui a fermé il y a quelques années, laissant un atelier vide. Il a été aménagé en respectant des normes strictes (alarme, porte sécurisée, hygrométrie, température, éclairage adapté) qui lui permettent d'accueillir un EROA.

Une première exposition autour du verre contemporain a été organisée il y a deux ans, en partenariat avec le musée-atelier départemental du verre de Sars-Poteries.

 

Un projet pluridisciplinaire

 

Cette année, Zoulikha Benaya a monté un projet avec l'équipe enseignante autour de sept lithographies de Joan Miró (1893-1983), issues de la donation Tériade du musée Matisse :

Il s'agit de planches créées dans les années 50 pour illustrer la pièce Ubu roi, écrite par Alfred Jarry en 1888. Au total, Miró en a réalisé treize. En pleine période franquiste, c'était une forme de résistance, car Ubu, c'est un dictateur ridicule qui passe son temps à jurer et qui finit, quand les affaires tournent mal pour lui, par prendre la fuite.

 

collège Ronsard documentaliste

 

Avec les collègues de français, d'arts plastiques, d'espagnol et d'histoire, nous avons monté un projet pluridisciplinaire qui a permis d'impliquer tous les niveaux du collège. Comme la pièce est un peu difficile, pour chaque lithographie, on a ciblé des extraits plus abordables permettant d'expliquer l'illustration.

Parmi les travaux réalisés par les élèves, on remarque particulièrement une série de six peintures réalisées par des élèves de Segpa : il s'agit de copies des six lithographies qui complètent la série et que le musée Matisse ne prête plus afin d'assurer leur conservation.

Merdre alors !

dirait Ubu. On dirait presque des vraies !

 

collège Ronsard copies Miro


baseline