Version imprimable - Nouvelle fenêtre

500 actions pour la Flandre maritime

Publié le 24 février 2015 | Innovation territoires


Signature officielle du contrat de territoire flandre maritime (photo Dominique Lampla)

Le 20 février, à Dunkerque, le Département et ses partenaires ont signé le plan d'actions du contrat de territoire de Flandre maritime, qui prévoit l'accompagnement par le Département de 500 actions dans les six ans à venir.

 

Après une expérimentation concluante dans le Cambrésis, le Conseil général a décidé à l'unanimité, fin 2011, de généraliser les contrats de territoire à l'ensemble des arrondissements du Nord.

 

C'est un changement d'approche : on passe d'une politique de guichet à une politique de projets, dans un souci d'équité territoriale. C'est aussi une politique volontariste, conforme à notre rôle historique de premier partenaire des collectivités avec lesquelles nous agissons en complémentarité

a rappelé le Président du Conseil général, Didier Manier.

L'arrondissement de Dunkerque présente cependant une particularité. Le diagnostic partagé puis la définition du cadre d'action stratégique ont été communs à la Flandre intérieure et à la Flandre maritime. Mais, ensuite, les plans d'actions ont été élaborés séparément, donnant lieu, pour ce qui est de la Flandre maritime, à huit conférences partenariales.

Autre spécificité : le contrat de Flandre maritime a été élaboré en lien avec la Province de Flandre occidentale.

Au final, 500 actions ont été déterminées, en partenariat avec les communes de Flandre maritime, la Communauté urbaine de Dunkerque, la Communauté de communes des Hauts de Flandre, le syndicat mixte du SCoT de la région Flandre Dunkerque, les Pays des Moulins de Flandre, les Chambres consulaires et l'association des Maires du Nord.

L'accompagnement par le Département des projets portés par les communes et intercommunalités peut se faire selon différentes modalités : en investissement, en fonctionnement ou en partenariat technique

a souligné Martine Filleul, 1re vice-présidente en charge de l'aménagement du territoire, du développement économique et du développement rural, qui a animé le dialogue avec les collectivités, en lien avec les conseillers généraux de Flandre maritime.

 

 

"Un booster de partenariats"

 

Le contrat de territoire inclut 56 actions relevant des compétences du Département et dont il assumera la maîtrise d'ouvrage, par exemple :

 

contratflandremaritile2Pour Martine Filleul, "l'échelonnement dans le temps des actions du contrat de territoire a permis de satisfaire beaucoup de demandes" (ph. D. Lampla)

 

 

Le contrat de territoire est aussi un booster de partenariats

a ajouté Martine Filleul, en citant trois exemples :

  • un projet social de territoire mené avec la commune de Saint-Pol-sur-Mer
  • la mise en place de "rendez-vous santé" dans les zones rurales
  • l'opération Grand Site des Dunes de Flandre

Les actions recensées dans le contrat de territoire de Flandre maritime ne seront pas engagées toutes en même temps :

Il y a eu de grandes réunions techniques pour prendre en compte les priorités de chacun. Par l'échelonnement dans le temps, nous avons réussi à satisfaire beaucoup de demandes

s'est félicitée Martine Filleul.

 

 

"Un aboutissement et le début d'une nouvelle aventure"

 

 

Vingt-deux actions sont communes aux contrats de territoire de Flandre maritime et de Flandre intérieure. Le Conseil général a par ailleurs validé l'octroi de 3,5 millions d'euros pour le soutien à 28 actions du contrat de territoire signé à Dunkerque.

 

La signature de ce contrat de territoire, c'est un aboutissement et le début d'une nouvelle aventure. Mais au-delà de ces actions soutenues par le Conseil général, il y a l'action du Département au quotidien, en matière d'action sociale, d'aide aux personnes en situation de handicap, etc. : ce sont des enjeux forts

a estimé Patrice Vergriete, maire de Dunkerque, président de la communauté urbaine de Dunkerque.

Le contrat de territoire, c'est un partenariat dans la réflexion : les associations et les communes, même les plus petites, ont été entendues. Merci pour cette démarche !

a dit Jean-Michel Devynck, maire d'Esquelbecq, président des Pays des Moulins de Flandre.

 

 

 

 

Légende photo du haut : le président du Conseil général, Didier Manier (2e à partir de la gauche) a animé cette signature officielle, qui a eu lieu à la Halle aux Sucres, à Dunkerque, en présence notamment du ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner (à gauche). (Ph. Dominique Lampla)


baseline