Version imprimable - Nouvelle fenêtre

559 actions pour le territoire de Flandre intérieure

Publié le 09 février 2015 | Innovation territoires


Contrat territoire Flandre interieure Filleul Photo : E. Watteau

Le contrat de territoire de Flandre intérieure a été signé à Hazebrouck le 6 février 2015, en présence de Martine Filleul, 1re vice-présidente du Conseil général en charge de l’aménagement du territoire.

559 : c’est le nombre de projets figurants dans le plan d’action du contrat de territoire de Flandre intérieure, et qui seront soutenus par le Département dans les six prochaines années. Il s’agit de l’aboutissement d’un travail collectif entamé le 17 février 2012 entre le Département et l’ensemble de ses partenaires, communes, intercommunalités, chambres consulaires…

C’est un événement important pour ce territoire, fruit de deux ans de travail acharné, qui a permis de faire un état des lieux et d’identifier les enjeux et les besoins de la Flandre dans sa globalité, puisque sur les 559 actions, 13 enjeux majeurs sont en lien avec la Flandre maritime, dans les domaines de l’éducation, de la santé, du tourisme, de la mobilité ou du développement économique

a souligné Martine Filleul.

Sur les 559 actions inscrites au contrat de territoire, 61 sont portées directement par le Département et 13 par le bailleur social Partenord Habitat. Déjà, une cinquantaine d’actions ont été mises en œuvre, comme le contournement de Borre-Pradelles ou la rénovation de collèges.

Bien d’autres projets sont portés par les partenaires du Département. Citons la réalisation d’une pépinière d’entreprises, la réalisation de 300 logements à Hazebrouck, la mise en réseau d’épiceries sociales et solidaires

Contrat FI Filleul. EWMartine Filleul, en compagnie des différents partenaires signataires

du Contrat de territoire de Flandre intérieure.

 

Pour Martine Filleul,

l’objectif des Contrats de territoire est aussi de faire évoluer les politiques du Département au plus près des besoins des territoires et des habitants.

Propos confirmés par Jean-Pierre Bataille, député-maire de Steenvoorde :

Il est indéniable que la préparation du Contrat nous a permis, nous les maires de l’arrondissement, de nous interroger sur les projets à mettre en place et de réfléchir aux futurs aménagements de nos communes.


baseline