Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Aulnoye-Aymeries : un collège très sportif

Publié le 29 décembre 2014 | Ambition jeunesse


Football, basket, handball et tennis : le collège Félix-del-Marle, à Aulnoye-Aymeries, compte quatre sections sportives.

 

Lundi, 11 h. Comme chaque semaine à la même heure, le hall du collège Félix-del-Marle se remplit de collégiens qui s'apprêtent à rejoindre leurs différents équipements sportifs. Pas pour des cours d'EPS mais pour des entraînements.

Tous sports confondus, 159 élèves du collège font partie d'une section sportive : 76 footballeurs, 37 basketteurs, 35 handballeurs et 11 joueurs de tennis. Sans compter les entraînements avec les clubs le soir et les matchs le week-end, ces élèves consacrent cinq à sept heures à leur sport durant le temps scolaire.

 

 

Des emplois du temps adaptés

 

Il a fallu adapter l'emploi du temps des classes concernées, ce qui n'est pas facile. D'autant que, sur chaque niveau (de la 6e à la 3e), trois classes sont touchées

explique Frédéric Lopez, professeur d'EPS et responsable de la section football, avant de retracer l'historique des sections sportives :

Ce collège est né de la fusion de deux établissements. Le projet a été mené avec la ville et les clubs locaux. Progressivement, le niveau a monté et, pour le foot et le basket, nous avons désormais des sections régionales qui attirent des élèves de tout le département.

Du coup, l'internat, qui peut actuellement accueillir 45 élèves — parmi les internes, 36 appartiennent à une section sportive — est en cours d'agrandissement et pourra l'an prochain loger deux fois plus de collégiens.

Direction le stade Labrosse, où les jeunes footballeurs s'entraînent sur un terrain synthétique avec en fond sonore les bruits de l'usine Vallourec toute proche.

 

collège Aulnoye vestiaire

 

Quand ils arrivent, les élèves reçoivent une collation. Puis, avec les entraîneurs du club et l'éducateur sportif de la ville, on fait le débriefing du match du week-end. Ils passent au vestiaire puis c'est l'entraînement. Enfin, ils retournent au collège à 13 h et déjeunent d'un repas diététiquement adapté après les autres élèves

détaille le professeur. 

Les emplois du temps sont chargés, il faut être bon à l'école. Pour entrer dans la section, on a dû passer des tests

expliquent Clément, Hugo et Anthony qui, s'ils espèrent "jouer dans un bon niveau" gardent la tête froide :

On a une chance sur un million de devenir joueur professionnel !

Pour leur avenir, ils envisagent un métier en rapport avec le sport, mais plutôt prof de sport ou kiné.

 

 

Un métier sportif plus tard ?

 

L'un des objectifs de ces sections, c'est d'apporter une culture aux enfants. On organise chaque année un forum des métiers sportifs pour montrer qu'il existe tout un panel de métiers qui touchent au sport : pompier, policier, agent sportif, employé dans une enseigne spécialisée…

souligne Marc Baron, professeur d'EPS et responsable de la section handball. 

 

 collège Aulnoye handball

 

Léa est une jeune handballeuse qui, selon les mots de son entraîneuse Solange Legrand, "a de la capacité de progression" :

C'est ma septième année de hand. Je viens de Fourmies. C'est mon entraîneur là-bas qui m'a conseillé de venir ici. Je suis interne, mais ça n'a pas été trop dur. J'ai été bien accueillie. L'an prochain, je pense aller au lycée d'Avesnes, mais continuer le hand dans le club d'Aulnoye. Et, à 16 ans, peut-être intégrer la N1…

Inessaf et Emma, elles, sont basketteuses. La première habite Aulnoye mais la seconde vient de Lille :

Je suis en 3e, c'est ma dernière année au collège. J'étais contente d'être ici mais maintenant j'ai hâte de retrouver ma famille. D'autant que le rythme est quand même assez lourd : le vendredi soir, je rentre chez moi en train mais je reviens ici dès le dimanche matin pour le match.

 

 

Des objectifs sportifs mais aussi scolaires

 

Créée il y a deux ans, la section basket a été labellisée régionale dès la deuxième année. 

On est parti d'un atelier basket, une option de quelques heures dans l'emploi du temps, puis on est passé en section sportive. À présent, le statut régional nous oblige à organiser des tests de sélection et des visites médicales plus fréquentes mais nous permet aussi de communiquer de façon plus soutenue auprès des autres établissements scolaires

explique Arnaud Macrez, professeur d'EPS et responsable de la section basket.

 

collège Aulnoye basket

 

Quelles que soient les raisons pour lesquelles les élèves s'inscrivent dans une section sportive, nous nous devons de rattacher les objectifs de la section aux objectifs scolaires. Nous travaillons en interdisciplinarité avec les collègues des autres matières

explique Frédéric Lopez.

Par exemple, en géographie, les élèves apprennent à placer sur une carte les différents clubs de ligue 1 et de savoir dans quelles régions ils se trouvent. En maths, ils calculent l'aire du terrain. En biologie, ils apprennent les notions d'aérobie, etc.

 

 



baseline