Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Une démolition pleine de promesses

Publié le 10 décembre 2014 | Innovation territoires


Réunis pour le début symbolique de la démolition des ateliers municipaux de Watten, deux vice-présidents du Conseil général et de nombreux élus locaux ont évoqué les futurs logements"passifs" qui vont les remplacer.

Fin 2016, si tout va bien, deux petits immeubles de neuf logements chacun s'élèveront au bord de la rue de l'Ermitage, à Watten, à la place des anciens ateliers municipaux, détruits en 2009 par un incendie.

Cette opération, menée par la société d'HLM Maison flamande, va bénéficier d'une subvention spéciale du Conseil général du Nord car elle fait partie des vingt projets choisis suite à l'appel à projets lancé en 2012 par le Département afin de favoriser la construction — ou la réhabilitation — de logements à vocation sociale, en milieu rural (communes de moins de 3 500 habitants), et présentant un aspect fortement innovant.

 

watten

 

Le projet de Watten, conçu par l'architecte Thaddée Ruyant, correspond à tous ces critères. Il est très innovant, notamment par sa qualité environnementale. En effet, les dix-huit futurs logements seront de type "passif", c'est à dire qu'été comme hiver, il y régnera une température agréable sans qu'aucune énergie ne soit dépensée pour leur chauffage. Ceci grâce à un traitement des ponts thermiques, à des isolants de très haute qualité et à des systèmes de ventilation double flux.

Par ailleurs, les appartements du rez-de-chaussée seront totalement adaptés aux personnes âgées. Celles-ci pourront d'ailleurs profiter de certains services de l'Ehpad voisin.

 

Des logements adaptés au vieillissement

 

Mardi 9 décembre 2014, de nombreux élus sont venus donner un coup de marteau symbolique à l'un des murs encore droits des anciens ateliers municipaux. Outre le maire de Watten, Daniel Deschott, les maires de plusieurs communes voisines étaient présents, notamment André Figoureux, également conseiller général du canton de Bergues et président de la Communauté de communes des Hauts de Flandre, et le député Jean-Pierre Decool, conseiller général du canton de Bourbourg.

 

Watten 2

 

Charles Beauchamp, vice-président du Conseil général chargé du logement et de l'habitat, et Jacques Marissiaux, vice-président en charge des personnes âgées, ont participé au lancement officiel de cette opération. 

C'est un beau projet, respectueux de l'environnement, économe en énergie et répondant aux attentes des habitants

a déclaré M. Beauchamp, avant de rappeler son attachement au Département :

Il joue un rôle essentiel pour l'équité territoriale et l'égalité sociale. 

Quant à M. Marissiaux, il a souligné que ce projet de logements était parfaitement en accord avec les idées qui ont émané des derniers ateliers citoyens consacrés au "bien vieillir" :

Les personnes âgées veulent aller le plus tard possible à l'Ehpad et pour cela nous devons construire des logements adaptés aux problématiques du vieillissement.


baseline