Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Une malle qui fait beaucoup de bien

Publié le 09 février 2015 | Engagement solidarité


Severine, de l'association AMFD, lit une  histoire  Photo : C. Bonamis

L’association Aide aux mères et aux familles à domicile (AMFD), à Croix, a mis en place une action baptisée On se fait la malle. Grâce aux livres, l’appui à la fonction parentale se fait en douceur.

Pratique

AMFD Métropole Nord-Est

03 20 73 64 37

 

Au programme, aujourd’hui : la création de masques pour Halloween. Les enfants sont en première ligne, les parents donnent un coup de main. Un chantier en commun. Puis, Séverine lit une histoire : La sorcière Tambouille.

Il y a toujours un temps de lecture. C’est un support pour enclencher une conversation entre parents et enfants. On essaie de faire ressortir les interrogations des enfants et d’aider les parents à trouver les réponses

explique Séverine, qui pilote l'action On se fait la Malle, à l'AMFD.

Cet après-midi là sont présents au siège de l'AMFD Francis, qui vit seul avec ses cinq enfants, et Mylène, qui vient pour la première fois avec son petit garçon.

Francis a besoin d'être épaulé pour s'en sortir avec ses 5 enfants, qui ont entre 15 et 3 ans. Il faut l'aider pour éviter le placement des enfants et l'éclatement de la fratrie. Quant à Mylène, son garçon hyperactif a du mal à accepter la petite soeur qui vient de naître. C'est l'UTPAS (Unité territoriale de prevention et d'action sociale) qui lui a conseillé de venir nous voir

explique Vincent Huet, le directeur de l'association.

Les livres qui sortent de la malle offrent des moments de plaisir partagé, et permettent aussi d'aborder des thèmes pédagogiques, - l'alimentation, l'autorité des parents, l'école...

Le livre, c'est une découverte... A la maison, on n'en lit pas. De toute façon, avec le bébé je n'ai pas beaucoup le temps de faire quoi que ce soit,

explique Mylène.

 

La lecture calme l'enfant

 

Les TISF (Techniciens d'intervention sociale et familiale) de l'AMFD apportent aussi des livres quand ils viennent au domicile des familles.

Les parents ont souvent du mal à calmer les enfants au retour de l'école. La lecture introduit un rituel, ça empêche de regarder la télé, ça évite qu'on crie"

dit Vincent Huet.

Isabelle s'occupe seule de sa fille Céline (7 ans). Placée chez une assistante familiale, Céline revient le mercredi après-midi à la maison. Un mercredi sur deux, une TISF est là pour aider Isabelle dans son rôle de maman. Quand la TISF ne vient pas, Isabelle a pris l'habitude d'aller à l'association piocher des livres dans la malle pour sa fille.

La lecture calme l'enfant. les parents se valorisent en lisant... Isabelle a beaucoup progressé. Il n'est pas impossible qu'un jour elle récupère sa fille"

commente Vincent Huet.

C'est l'assistante sociale en UTPAS (Unité territoriale de prévention et d'action sociale) qui définit le projet d'intervention sociale pour chaque famille accompagnée. Les interventions des TISF sont limitées dans le temps. Les objectifs, les critères et les moyens sont précisés.

Les TISF coachent les parents, c'est une école de la vie en famille. Il leur faut apprendre ou réapprendre à vivre ensemble",

dit Vincent Huet. 

 

Dans les locaux de l'AMFD, Séverine lit une histoire aux familles (Ch. Bonamis)