Version imprimable - Nouvelle fenêtre

"On ne naît pas chef d'entreprise, on le devient"

Publié le 19 septembre 2014 | Innovation territoires


Table ronde Salon Créer 2014. Photo : C. Bonamis

Dans le cadre du Salon Créer 2014, à Lille Grand-Palais, les Départements du Nord et du Pas-de-Calais ont organisé le 16 septembre une table-ronde sur le thème : "Créer une entreprise avant 30 ans : quels conseils pour réussir ?".

Mélanie Christin et Jean-Baptiste Le Marchand ont imaginé en 2010 un jeu vidéo en ligne multijoueurs, Transformice. Et ils ont installé leur entreprise, Atelier 801, à la ruche de Tourcoing en 2011. Mélanie Christin témoigne :

Notre jeu a tout de suite bénéficié d'un buzz énorme. Jean-Baptiste était développeur, et moi graphiste. Nous avons fait ce jeu en dehors de notre travail, pour nous amuser. Mais le succès a été tel que nous avons décidé de quitter notre emploi pour créer Atelier 801. L'accompagnement en ruche, pendant deux ans, ça nous a formé à penser en chef d'entreprise.

Désormais installée à Lille, l'entreprise compte 12 salariés, pour un chiffre d'affaire annuel d'un million d'euros.

 

900 projets d'entreprise

 

Directeur général de Ruches d'entreprises Nord de France, Jean-Philippe De Ochandiano a indiqué qu'actuellement 180 entreprises sont hébergées dans les 10 ruches du réseau, en ajoutant :

On ne naît pas chef d'entreprise, on le devient. Dans les ruches, on accompagne et on conseille le jeune entrepreneur, on l'héberge, on lui propose des services, et on le fait bénéficier d'un dispositif d'animations-formations. Il n'est pas isolé, il fait partie d'une communauté entrepreneuriale, ce qui contribue grandement à sa réussite.

Depuis 1988, date de la création des premières ruches départementales dans le Nord, le réseau a soutenu 900 projets d'entreprises. Ces entreprises affichent un taux de pérennité de 70% après cinq ans d'existence, alors que la moyenne nationale est de 50%.

 

Une politique en faveur de la création d'entreprise

 

Ces chiffres ont été rappelés par Martine Filleul, vice-présidente du Département du Nord, en charge de l'Aménagement du territoire, du développement économique et du développement rural :

Notre politique en faveur de la création et du développement des entreprises est maintenant ancienne. Elle comprend le soutien aux incubateurs d'entreprises, au réseau des ruches et aux hôtels d'entreprises.

A noter que le réseau des ruches départementales est récemment devenu la Société publique locale (SPL) Ruches d'entreprises Nord de France, comprenant neuf actionnaires, soit 8 communautés de communes et le Département, actionnaire majoritaire.

Le président de cette SPL, et conseiller général du canton de Bailleul Sud-Ouest, Michel Gilloen, a assisté à à la table-ronde, ainsi, notamment, que Abdelkader Bousnane, directeur d'Aditec Pas-de-Calais et Claire lescieux, directrice des dispositifs transversaux, BGE Nord-de-France.


baseline