Version imprimable - Nouvelle fenêtre

A Dunkerque, matinée studieuse pour l’atelier "Bien vieillir"

Publié le 27 mai 2014


Une petite centaine de Nordistes s’est levée tôt ce samedi 24 mai 2014 pour participer à l’atelier citoyen sur le Bien vieillir, organisé par le Département du Nord.

Après Bruay-sur-Escaut, Maubeuge, Bailleul et Villeneuve d’Ascq, c’était donc au tour de Dunkerque d’accueillir cette 5e réunion qui consiste à aller au plus près habitants, afin de leur permettre de co-construire, avec la collectivité, une politique départementale. Ce travail est organisé selon un processus bien défini, la phase des ateliers citoyens étant le cœur de la démarche (retrouvez ici les différentes étapes).

Ils ont été accueillis par Jean-François Montagne, le maire-adjoint de quartier de Rosendaël qui leur a souhaité de mener "de fructueux échanges".

Le Nord construit chaque année une politique qui mène à une réflexion collective, en s’appuyant sur le travail des citoyens. C’est une autre manière de voir la politique. Je souhaite montrer que les Nordistes ont envie d’être acteur de leur changement.

a expliqué Patrick Kanner, président du Conseil général.

 

ac bienvieillir dunkerque pdt-s

Patrick Kanner et Jacques Marissiaux ont introduit les débats. 

 

Nous avons fait le pari d’ouvrir le débat aux associations, mais aussi à l’ensemble des citoyens que nous n’avons pas souvent l’habitude d’entendre

a ajouté Jacques Marissiaux, le vice-président en charge des personnes âgées et qui présentera à l’ensemble des élus en octobre 2014 une délibération-cadre, fruit de ce travail de co-construction :

C’est une décision politique qui fixe le cap sur la manière dont nous allons gérer nos ainés dans les années à venir

a précisé le Président.

Les participants ont ensuite travaillé par groupe de 6 durant plus d’une heure, une personne étant désignée pour noter l’ensemble des propositions et en rendre compte. Ils ont d’abord voté afin de choisir un sujet parmi les 18 proposés (tous étant issus de l’appel à contributions mené entre février et mars 2014). Puis ils ont défini ce dont ils ne voulaient plus. Ils ont ensuite réfléchi à ce qui pourrait être généralisé et ce qui pourrait être inventé, en trouvant les moyens d’y parvenir.

 

 

Les thèmes majoritairement plébiscités (dans l’ordre) :

  • Thème 7 Rester chez soi : les conditions du maintien à domicile
  • Thème 3 Les personnes âgées, une ressource : citoyenneté, bénévolat, transmission
  • Thème 6 Liens et solidarités entre les générations
  • Thème 8 Entre le chez soi et la vie en établissement, quelles solutions ?
  • Thème 17 Les services de proximité pour lutter contre l'isolement
  • Thème 10 Bien-être, parcours de santé et accès aux soins

 

Le thème le plus traité au cours de la soirée :

Thème 3 : Les personnes âgées, une ressource : citoyenneté, bénévolat, transmission

► Téléchargez la liste complète des thèmes

 

Atelier citoyen Bien vieillir Dunkerque - participants

 

Parmi les idées émises :

  • Pour le maintien à domicile : mettre en œuvre un soutien psychologique et un groupe d’accompagnement pour les salariés et les bénévoles du secteur, avec une aide à la formation.
  • Pour les aidants : développer une offre d’accueil de jour, de nuit et temporaire ainsi que des logements intergénérationnels pour donner du répit au aidants et les tranquilliser.
  • Faire entrer la maison de retraite à la maison en créant des équipes mobiles de gériatrie et faisant sortir les équipes des Ehpad pour les amener au domicile des personnes âgées.
  • Développer le numérique intergénérationnel : mettre en place un transfert de compétences des jeunes en direction des ainés afin de rompre l’isolement. Le Département serait facilitateur d’une organisation territoriale.

 

Ils ont dit :

Jean-Marie, 80 ans :

C’était très instructif et très bien présenté. J’ai trouvé la méthode compréhensible. Je trouve juste qu’une matinée, ce n’est pas assez pour travailler, parce qu’il y a des idées qui viennent plus tard et qu’on aimerait partager.

Nayla, 22 ans :

Je suis membre d’Uni-Cités. J’ai aimé cette matinée parce qu’on se retrouve avec un public divers, des personnes de différents niveaux professionnels et tout le monde peut donner son avis. Malgré les différences, nous avons réussi à nous mettre d’accord sur un même sujet. Je regrette que le temps pour travailler soit limité, car nous avions encore beaucoup de choses à dire…

 

 


baseline