Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Bien vieillir : record de fréquentation à Villeneuve d'Ascq

Publié le 23 mai 2014


Atelier citoyen Bien Vieillir à Villeneuve d'Ascq le 22 mai 2014. Photo : C. Bonamis

Près de 220 personnes ont activement participé jeudi 21 mai 2014 à l’Atelier citoyen sur le Bien vieillir organisé par le Département.

Nos sites internet

Après Bruay-sur-L’Escaut, Maubeuge puis Bailleul, c’était au tour des habitants de la Métropole, réunis à la salle Concorde de Villeneuve d’Ascq, de réfléchir à la manière de concevoir le Bien vieillir dans le Nord.

Répartis de manière aléatoire par table de 7, les participants ont d’abord été accueillis par le maire de la commune, Gérard Caudron qui a souligné l’importance de "réfléchir de manière citoyenne".

Nous nous attendons à une belle collection d’idées. Nous devons nous préparer à l’accroissement de la population vieillissante, donner les conditions pour être actif et permettre à tous de vieillir dans de bonnes conditions

a expliqué Jacques Marissiaux, le Vice-Président en charge des Personnes âgées.

 

Des idées innovantes 

Didier Manier, premier vice-président représentait le Président Patrick Kanner retenu à Paris pour

évoquer l’avenir institutionnel des collectivités et du Département en particulier

L’élu a l’expérience des ateliers citoyens puisqu’il a porté ceux consacrés à la mobilité en 2013.

Il est intéressant de voir, à travers cette démarche, si les politiques actuelles en matière de Bien vieillir conviennent et s’il existe des idées innovantes que nous pourrions modéliser. Par ailleurs, nous constatons, en voyant le nombre de participants à ces ateliers, une soif de proximité de la part des citoyens. C’est donc une réunion gagnant/gagnant !

a relevé Didier Manier qui a invité les participants à se rendre au Forum de synthèse à Lille le 3 juillet pour assister à la séance de restitution de leur travail.

 

ac bienvieillir villeneuve vice-pdts-s

Didier Manier, premier vice-président, et Jacques Marissiaux, vice-président
en charge
des personnes âgées ont échangé avec les Nordistes. 
Photo : C. Bonamis.  

Les 220 personnes présentes ont ensuite écouté attentivement les consignes données par l’animateur avant de réfléchir individuellement puis collectivement à un thème choisi par les 18 proposés, tous étant issus de l’appel à contributions. Ils ont alors pu co-construire ensemble une ou plusieurs propositions au sein d’une fiche-proposition.

C’est le fruit de tout ce travail qui sera présenté aux Nordistes le 3 juillet à l’occasion du Forum de synthèse, avant que les élus ne se saisissent de ces propositions lors d’une délibération-cadre prise à l’automne en assemblée plénière.

 

 

Les thèmes plébiscités lors de l’Atelier de Villeneuve d’Ascq (dans l’ordre) :

  1. Thème 7 Rester chez soi : les conditions du maintien à domicile
  2. Thème 1 Bien vieillir ça s'anticipe : préparer les moments charnières (retraite, baisse d'autonomie, perte d'un conjoint, dépendance)
  3. Thème 13 Les services à la personne et les métiers du grand âge
  4. Thème 6 Liens et solidarités entre les générations
  5. Thème 3 Les personnes âgées, une ressource : citoyenneté, bénévolat, transmission

 

(Téléchargez la liste complète des thèmes)

 

 

ac bienvieillir villeneuve participants-s

 

 

A noter :

Deux thèmes ont été traités pour la première fois :

n°2 Accès et pratiques éducatives, culturelles et de loisirs ;
n°8 Entre le chez soi et la vie en établissement, quelles solutions ?

 

Les thèmes le plus traités au cours de la soirée (dans l’ordre) :

N°13 : Les services à la personne et les métiers du grand âge (traité 7 fois) ;

N° 8 : Entre le chez soi et la vie en établissement, quelles solutions ? (traité 5 fois) ;

N° 3 : Les personnes âgées, une ressource : citoyenneté, bénévolat, transmission (traité 5 fois).

 

Parmi les idées émises :

  • Considérer les personnes âgées comme des personnes ressources, à travers le développement du bénévolat ;
  • Créer des petites structures accueillantes pour les personnes âgées en situation de handicap, car les places sont rares, en assurant une continuité avec la structure précédente afin de favoriser une meilleure prise en charge.

 

Elles ont dit

Marjorie :

Je dirige une entreprise de services à la personne. Je ressens de la frustration car d’habitude, nous les entreprises avons envie de participer, mais nous ne sommes jamais invitées et sollicitées alors que nous avons plein d’idées innovantes. Ce soir, j’ai enfin l’occasion de le faire. Je pense aussi que la méthodologie utilisée ce soir est un peu trop complexe pour les personnes âgées.

Sabiha :

Je fais partie d’une association d’aide à domicile et d’un collectif qui s’appelle les Inséparables. Ce lieu est l’occasion de trouver des solutions ensemble, de voir comment continuer à aider les personnes âgées et à les maintenir chez elles. J’aurais aimé avoir davantage de temps pour échanger avec les autres personnes. 


baseline