Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Yann Oulevay expose ses graines au musée du verre

Publié le 17 avril 2014 | Emotion culture


Yann Oulevay réalise un filigrane accompagné de son assistante. Photo : C. Bonamis

DIAPORAMA. - L'artiste Yann Oulevay, créateur et maître-verrier suisse, expose ses œuvres au musée-atelier de Sars-Poteries jusqu'au 25 Août 2014. A cette occasion, il nous a ouvert les portes de son atelier...

Nos sites internet

Agenda

Diaporama

Le filigrane

Cette technique décorative, des plus raffinées, a été imaginée par les verriers vénitiens au XVe siècle. A l’origine, le filigrane consiste à créer une série de baguettes contenant des fils de verre de couleur blanche disposés autour de l’objet à décorer.

Au fil du temps, la technique a évoluée mais reste toujours aussi complexe. Décomposée en deux étapes distinctes, elle nécessite une maîtrise parfaite de chauffe, de cuisson et d’agilité de l’artiste.

 

Réalisation d'une œuvre en filigrane

1. Elaboration des baguettes 

 

La première étape consiste à élaborer les baguettes de verre qui permettront de décorer la paraison. Yann Oulevay place au bout de sa canne, préalablement chauffée dans un chauffe-canne, une paraison de verre coloré sur l’extrémité en métal.

Il la travaille ensuite au marbre (plan de travail capable de supporter le verre sous haute température) pour lui donner une forme conique (cf. diapo photo 1).

Une fois le verre travaillé jusqu'à obtention des couleurs désirées, Yann et son assistante positionnent un pontil (tige de fer pleine) à l’extrémité libre de la paraison. D’un bout à l’autre, ils étirent la paraison pour former une baguette de verre que l’on appelle canne (cf. diapo photo 2).

Celle-ci est ensuite déposée sur des tasseaux en bois afin de laisser refroidir le verre encore chaud. Lorsqu’il atteint une température inférieure à 500°C, le verrier coupe la canne à l’aide d’une pince pour former les baguettes.

2. Réalisation de la pièce

 

A l’aide de sa canne de soufflage, Yann vient cueillir ou "cueiller", une petite quantité de verre en fusion qu’il fait tourner sur elle-même. Avec par son assistante, il souffle dans la canne pour créer une bulle d’air du volume désiré dans le verre cueilli (cf. diapo photo 3). Au moyen de différents outils, il va, à plusieurs reprises travailler, façonner, réchauffer, bichonner, sa pièce pour donner à sa graine, cette forme qui la caractérise (cf. diapo photo 4 et 5). 

Une fois refroidies, les baguettes sont roulées dans la paraison. Cette opération achevée, la graine est placée plusieurs heures, voire plusieurs jours, dans un four pour être cuite et obtenir une pièce en verre dite à filigrane (cf.  diapo photo 6).


Venez découvrir l’ensemble des graines réalisées par l’artiste Yann Oulevay au musée-atelier du verre de Sars-Poteries. Vous pourrez également admirer des œuvres filigranées anciennes qui vous permettront de mieux comprendre l’histoire de cet art.


baseline