Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Hellemmes, Villeneuve d’Ascq : deux collèges prêts à être livrés

Publié le 18 mars 2014 | Ambition jeunesse


Le nouveau collège Simone de Beauvoir à Villeneuve d'Ascq. Photo : D. Lampla.

Deux nouveaux collèges accueilleront leurs élèves dans quelques mois : Antoine de Saint-Exupéry à Hellemmes et Simone de Beauvoir à Villeneuve d’Ascq.

A Villeneuve d’Ascq, dans le quartier du Pont-de-Bois, le tout nouveau collège Simone de Beauvoir ouvrira ses portes à la rentrée de septembre. Il remplacera le collège Léon-Blum, devenu obsolète à tous égards.

D’une capacité de 650 élèves plus 80 élèves de section d'enseignement général et professionnel adapté (SEGPA), le collège Simone de Beauvoir est doté d’un restaurant scolaire pouvant servir 400 repas quotidiens, d’une salle de sport intégrée, d’un plateau sportif de 970 m2 et d’un magnifique atrium faisant la part belle à la lumière. L’acoustique a également été traitée de façon optimale.

Ce collège est certifié dans le cadre de la démarche "Haute qualité environnementale" et labellisé "Bâtiment basse consommation" (BBC-RT 2005).

L’opération, d’un montant de 24 millions d’euros a été entièrement financée par le Département.

 

hellemmes collége st exupéry dl 17 03 14 (7)

Le collège Saint-Exupéry à Hellemmes, reconstruit sur site. Ph. D. Lampla.

 

Démarrés en octobre 2011, les travaux de reconstruction sur site du collège Saint-Exupéry de Hellemmes touchent aujourd’hui à leur fin. Réalisé selon des normes de Haute qualité environnementale, labellisé Bâtiment basse consommation (BBC-RT 2005), le nouveau collège aura notamment comme points forts l’isolation thermique, la récupération des eaux de pluie, des terrasses végétalisées.

L’établissement comportera un internat d’excellence de 100 places, une SEGPA de 80 élèves et une demi-pension pouvant servir jusqu’à 530 repas par jour. Au total, le collège Saint-Exupéry pourra accueillir, dès le moi de mai, quelque 600 élèves.

hellemmes collége st exupéry dl 17 03 14 (8)

Patrick Kanner et Marie-Pascale Bouchez, architecte, au collège Antoine
Saint-Exupéry qui sera entièrement achevé en mai. Photo : D. Lampla.

 

Le chantier a fait l’objet  d’une clause d’insertion ce qui a permis à 57 personnes en recherche d’emploi de travailler à la construction du bâtiment, soit un total de 18 600 heures de travaux. Sur place, Patrick Kanner, président du Conseil général, s’est réjouit le 17 mars, de ces chiffres :

Grâce à la clause d’insertion contenue dans les marchés que passe le Département, il y a eu des embauches directes, ce qui prouve qu’en investissant, nous favorisons aussi l’emploi.

Le montant de l’opération s’élève à 31,2 millions d’euros.