Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Un partenariat renforcé entre le Nord et le Pas-de-Calais

Publié le 06 février 2014 | Le Nord Institution


Le 4 février 2014 s'est déroulée la deuxième Convention entre les Départements du Nord et du Pas-de-Calais à l'hôtel du Conseil général à Lille. L'occasion pour les deux collectivités territoriales de renforcer leur partenariat.

Les 79 conseillers généraux du Nord et les 77 conseillers généraux du Pas-de-Calais s'étaient déjà réunis à Arras le 4 juillet 2013.

Cette journée historique a permis de nombreux échanges de qualité pour nos concitoyens

a souligné Patrick Kanner, président du Conseil général du Nord.


Cette convention n'est que la deuxième, la troisième est prévue en novembre 2014

a précisé Dominique Dupilet, président du Conseil général du Pas-de-Calais.

Ces plénières ne sont que la partie émergée de l'iceberg et les travaux se poursuivent. Il nous appartient de voir loin, mais aussi de regarder de près. Voir loin pour préparer l'avenir et regarder de près les besoins de nos usagers.

 

 

 convention5962 conseillers-s

 Les conseillers généraux du Nord et du Pas-de-Calais réunis à Lille. 

 

Les premières réalisations

 

Cette deuxième convention a été l'occasion de revenir sur les travaux en cours :

  • Les wateringues

Un nouveau syndicat mixte pour la gestion des wateringues a été créé.

  • Les commandes de fournitures

Grâce aux commandes de fournitures groupées, les deux Départements ont déjà réalisé 200 000€ d'économies.

  • La mobilité

Pour développer une offre alternative à la voiture, deux nouvelles lignes de bus interdépartementales sont réalisées. La ligne Dunkerque - Saint-Omer est en service depuis septembre et la ligne Arras-Cambrai sera mise en place dans le courant de l'année 2014.

Parallèlement, une étude est menée sur l'aménagement d'aires de covoiturage.

  • Les cités minières

Cinq cités pilotes (cités Lemay et Sainte-Marie à Pecquencourt, cité Taffin à Vieux-Condé, cité Thiers à Bruay et Escaupont, cité Bruno à Dourges et cité des Électriciens à Bruay-la-Buissière) sont accompagnées financièrement pour leur mise en valeur.

  • L'autisme

De nombreuses discussions sont entamées au sein des services départementaux concernés (notamment la Protection maternelle et infantile) et avec les partenaires institutionnels. Une étude est également en cours sur les conditions d'accompagnement adaptées.

  • Les MDPH

Des travaux sont menés pour harmoniser les règles et faciliter l'accès aux droits dans les MDPH (Maison départementale des personnes en situation de handicap) du Nord et du Pas-de-Calais. L'objectif est d'assurer la continuité des droits des personnes handicapées qui déménagent d'un département à l'autre.

Une démarche similaire d'harmonisation et de continuité est mise en place pour l'insertion des jeunes.

  • Signature de convention

La signature de la Convention partenariale entre l'Agence régionale de Santé (ARS) et les Départements du Nord et du Pas-de-Calais a eu lieu lors de la convention du 4 février 2014.

Cette convention fixe notamment des priorités de travail conjoint, comme la prévention précoce, l'aide aux aidants, la prise en charge des handicaps spécifiques (autisme et handicap psychique)…

 

Cette signature officialise la coopération entre l'État et les collectivités territoriales. Assurer la proximité, c'est tout le sens de cette convention

a expliqué Patrick Kanner.

 

De nouveaux projets

Les travaux se sont poursuivis avec  la présentation de nouveaux rapports par les conseillers généraux des deux Départements.

Les premiers concernaient "les solidarités humaines" :

  • Réduction des inégalités sociales et territoriales
     

La santé est une des premières préoccupations de nos concitoyens. Elle est un enjeu de société. Il faut ainsi travailler à un accès simple et rapide aux structures de soins. Il faut les développer en optimisant leur fonctionnement et en finir avec les déserts sanitaires.

Michel Lefebvre, vice-président chargé de la Santé au Conseil général du Nord.

  • Commémoration de la Grande Guerre entre 2014 et 2018
     

Il nous faut défendre la culture pour tous et l'égalité entre les citoyens et les territoires. Les commémorations de la Grande Guerre qui auront lieu entre 2014 et 2018 iront très largement en ce sens.

Nicolas Desfachelle, président de la commission chargé des Politiques des réussites citoyennes au Conseil général du Pas-de-Calais.

Accéder à la page : 14-18 : le Nord se souvient 

 

Les seconds concernaient "les solidarités territoriales" :

  • Soutien aux territoires
     

Soutenir les territoires permet le développement du service aux habitants. Pour cela, nous avons fait le choix du développement durable. Nous veillons ainsi à articuler économie, social et environnement.

Michel Dagbert, vice-président chargé des Ressources humaines, de la Territorialisation et de la Coopération décentralisée au Conseil général du Pas-de-Calais.

  • La chaîne des terrils
     

Notre volonté de lui donner un nouveau souffle doit s'appuyer sur cet héritage qui fait notre identité. Les deux Départements souhaitent travailler conjointement en mutualisant leurs forces quant à la gestion et à la valorisation de ce patrimoine naturel.

Martine Filleul, vice-présidente chargée de l'Amenagement du territoire, du Développement économique et du Développement durable au Conseil général du Nord.

  • Grands projets structurants (GPS)
     

Nous devons assurer la mobilité et la liberté de se déplacer sur nos territoires. Il nous faut pour cela proposer des alternatives à la voiture. Nous avons ainsi des projets phares comme le doublement des rames de métro à Lille ou encore l'expérimentation sur l'A23 d'un car à haut niveau de service. Cependant, la recherche de solutions alternatives ne nous fait pas oublier qu'il faut moderniser nos infrastructures routières.

Didier Manier, vice-président chargé des Transports et des Infrastructures au Conseil général du Nord.

 

 

L'analyse des experts et la parole des élus

L'après-midi, deux experts, Arnaud Degorre, directeur régional adjoint de l'INSEE et Philippe Estebe, docteur en Sciences politiques, sont venus apporter leur analyse sur les nouvelles dynamiques territoriales (chômage, péri-urbanisation, désindustrialisation, accroissement de la pauvreté...) et leurs impacts sur les politiques des Départements.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


baseline