Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Lille : portes ouvertes sur un monde lointain

Publié le 18 octobre 2013 | Emotion culture


Anaïs Delporte, artiste à Lille

Anaïs Deleporte participe pour la première fois aux Portes ouvertes des ateliers d’artistes. Son atelier, c’est dans son appartement des Bois-Blancs, à Lille, qu’elle l’a installé au début de l’année.

Contact

Anaïs Deleporte
54 rue Championnet, Lille

Ouverture : les vendredi 18, samedi 19 et dimanche 20 octobre de 14 h à 18 h.

Site : http://laminaturel.free.fr

Nos sites internet

Cette jeune artiste (22 ans) s’est déjà fait remarquer pour ses montages photographiques numériques, dont la mise en scène, intimiste, dramatisée, décalée, évoque des tableaux vivants peints par des maîtres tels que Balthus, Le Caravage ou Ingres.

J’ai tendance à me mettre en scène, à me transformer en personnage, à me démultiplier. Mais je suis contente quand les gens ne me reconnaissent pas"

dit-elle.

Pas de narcissisme, donc : chaque tableau photographique raconte une histoire, renvoie le plus souvent à une situation archétypique : le duel, le crime, le double, etc.


Mais l’idée, c’est que ces photos se tiennent par elles-mêmes.

 

Un univers qui flirte avec l'au-delà 

 

Dans ses œuvres, Anaïs Deleporte soigne l’ambiance, l’éclairage, la composition, le décalage. Objectif : nous projeter dans un monde lointain mais pourtant familier, nous faire pénétrer dans son univers très personnel, qui flirte avec l’au-delà, le rêve, la mort, la disparition.

C’est un travail en cours, je suis encore à la recherche d’un style, d’une manière. 

 

commente-t-elle modestement.

La meilleure preuve : l’artiste, fraîchement dipômée d’un master Arts plastiques à l’université de Valenciennes, continue de pratiquer la peinture à l’huile.

Dans son atelier, on découvrira, en plus des tirages papier de certains de ses photomontages, une série de petits tableaux à l’huile, des natures mortes d’oiseaux.

Dans l’idéal, j’aimerais continuer à alterner photo et peinture : ça se nourrit l’un l’autre.

 

 


baseline