Version imprimable - Nouvelle fenêtre

VIH: le nouveau traitement post exposition est plus accessible

Publié le 06 décembre 2021

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Les CeGIDD départementaux (Centres Gratuits Information Dépistage et Diagnostic) de Lille, Roubaix et Valenciennes sont désormais habilités à prescrire le traitement post exposition, qui réduit le risque d'infection au VIH après une potentielle exposition. Rencontre avec Laetitia Randoux, docteur au centre de Lille.

Les autres articles

En quoi consiste le traitement post exposition ?

Laetitia Randoux : Le TPE, ou traitement post exposition, est un traitement oral à donner dans les 48 heures maximum après un risque de transmission du VIH (Virus de l'Immunodéficience Humaine), responsable du SIDA. Plus le traitement est pris tôt, idéalement dans les quatre heures suivant la prise de risque, plus il est efficace.

Il s'agit d'une combinaison de trois médicaments anti-rétroviraux en un seul comprimé, à prendre pendant 28 jours. Le TPE est un dispositif d'urgence permettant de réduire le risque d'infection : il faut savoir qu'il diminue le risque mais ne l'annule pas, même s'il est très efficace.

Je tiens également à préciser que ce traitement est systématiquement assorti d'une prise de sang complète : test VIH, mais aussi dépistage des IST (Infections Sexuellement Transmissibles), bilan hépatique et rénal et, le cas échéant, test de grossesse.

Dans quel cas est-il administré ?

Sa prescription est très encadrée. Le TPE n'est prescrit que lorsque le médecin estime que le risque d'infection par le VIH est avéré. Pour cela, il se base sur des critères communs à tous les centres.

Elle est ainsi possible quand la personne a eu une relation sexuelle non protégée avec un ou une partenaire dont elle ignore le statut, lors d'une rupture de préservatif, après une agression sexuelle, en cas d'exposition au sang, lors de piqûre par exemple, ou lors d'un partage de seringue chez les usagers de drogues.

À qui s'adresser pour en bénéficier ?

Auparavant, c'était aux médecins des urgences qu'il fallait s'adresser. Mais la nouveauté, c'est que depuis la rentrée, nous faisons partie des trois CeGIDD habilités à le prescrire, avec Roubaix et Valenciennes.

Aucun rendez-vous n'est requis, la consultation est gratuite et confidentielle. La carte vitale n'est pas demandée. Et les patients n'auront rien à payer pour le traitement.

Infos pratiques

Le CeGIDD de Lille est ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30 au 10 rue de Valmy (métro République Beaux-Arts). Tél. 03 59 73 69 90. En cas de besoin, trois créneaux de consultations tardifs sont ouverts : les lundis et jeudis jusque 19h et le vendredi jusque 18h.

Si vous avez besoin de consulter en dehors de ces horaires, adressez-vous aux urgences les plus proches de votre domicile. Le CeGIDD de Valenciennes peut être contacté au 03 59 73 25 40 et celui de Roubaix au 03 59 73 76 50.

Pour toute question, vous pouvez également téléphoner à SIDA Info Service au 0 800 840 800 (service ouvert sept jours sur sept, 24 heures sur 24).