Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Une nouvelle aide pour les locataires d'habitat inclusif

Publié le 18 octobre 2021

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour accompagner les personnes âgées ou en situation de handicap qui vivent dans un habitat inclusif, le Département du Nord met en place l'aide à la vie partagée. Voici l'essentiel à connaître sur cette nouvelle aide.

Depuis 2015, le Département du Nord accompagne de nombreux projets innovants d'habitat.

L'objectif : permettre aux Nordistes âgés ou en situation de handicap qui ne souhaitent pas vivre seuls ou en établissement, de vivre dans un logement ordinaire, grâce au soutien d'un accompagnement de proximité : ce sont les habitats inclusifs.

Aujourd'hui, 356 Nordistes ont déjà fait ce choix.

En 2021, le Département du Nord a décidé de soutenir 27 nouveaux projets et, pour faciliter le recours à ces habitats, de créer une nouvelle aide : l'aide à la vie partagée.

Qu'est-ce que l'aide à la vie partagée ?

C'est une aide individuelle destinée aux personnes qui font le choix de vivre dans un habitat inclusif conventionné par le Département du Nord.

Elle est co-financée à 80% par la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) et à hauteur de 20% par le Département.

À qui s'adresse-t-elle ?

L'aide à la vie partagée concerne :

  • les Nordistes en situation de handicap (droits ouverts à la Maison Départementale pour les Personnes Handicapées); en situation d'invalidité (droits ouverts à la Caisse Primaire d'Assurance Maladie) et/ ou âgées de plus de 65 ans
  • qui habitent à titre principal dans un habitat inclusif

 

Aucune condition de ressources n'est demandée, il faut simplement être locataire d'un habitat inclusif conventionné.

Comment l'obtenir ?

Si l'aide à la vie partagée est individuelle, elle est versée au porteur du projet d'habitat partagé qui a signé un accord avec le Département. Les porteurs de projets intéressés doivent se manifester et signer une convention avec le Département avant le 31 décembre 2022. Elle aura une durée de 7 ans.

Le locataire impliqué dans le projet d'habitat inclusif devra lui simplement remplir un formulaire pour demander l'ouverture de son droit à l'aide à la vie partagée. Ce droit permet à chaque locataire de s'investir dans la dynamique collective avec les autres locataires du projet.

Que permet-elle ?

L'aide à la vie partagée permet de financer le projet de vie sociale et partagée de l'habitat.

Avec cette aide, le porteur de projet pourra par exemple recruter un coordinateur et un animateur, chargés d'accompagner le groupe de locataires et d'inscrire le projet dans une démarche inclusive.

Ce nouveau droit replace les locataires au cœur des projets qui les concernent. Il intensifie leur pouvoir d'agir. Ils sont force de proposition et contribuent à l'organisation des activités pour le groupe avec l'aide du coordinateur.

Quand sera-t-elle mise en œuvre ?

La mise en place de l'aide à la vie partagée a été engagée au 1er octobre 2021 et se poursuivra progressivement jusqu'en 2029.

Une première phase permettra de faire entrer 18 projets et 131 personnes dans ce dispositif au dernier trimestre 2021, puis 26 projets pour 216 personnes en 2022.

À terme, 54 projets et 418 Nordistes pourront en bénéficier.

 

Crédits photo : Dominique Lampla