Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Reconstruction du pont de Looberghe

Publié le 11 octobre 2021

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Le Département du Nord assure la gestion de près de 1 500 ouvrages d’art, dont le Pont de Looberghe.

Le contexte

Le pont de Looberghe est un ouvrage métallique construit en 1928 permettant à la route départementale 11 de franchir le canal de dérivation de la Colme, sur le territoire de la commune de Looberghe. Il compte un trafic journalier de 2 200 véhicules, dont 10% de poids lourds.

Dans le cadre du programme d'entretien des ouvrages d’art, ceux-ci font l’objet d’un suivi régulier de leur état, via notamment des visites d’inspection détaillées régulières par les services de la Voirie Départementale. Une visite réalisée en octobre 2018 a révélé des dégradations sur ce pont amenant les services départementaux à restreindre provisoirement la circulation sur l’ouvrage aux véhicules légers de moins de 3,5 tonnes pour des raisons de sécurité, avec interdiction de passage des poids lourds, convois agricoles et autocars. 

Des mesures engagées pour la sécurité de tous

Pour permettre de maintenir la circulation des véhicules légers sur l'ouvrage, des réparations et renforcements localisés ont été réalisés en urgence en décembre 2018. Des études approfondies se sont, par ailleurs, poursuivies durant toute l’année 2019 avec notamment la réalisation d’épreuves de chargement qui ont confirmé la nécessité de mettre en place une restriction de tonnage sur l'ouvrage.

Face au non-respect de la limitation de tonnage, des mesures de restriction complémentaires (signalisation, voie centralisée complétée d’un alternat par feux) et des contrôles de gendarmerie ont été mis en place. Ceux-ci ont dû être renforcés dès mai 2020 avec l'implantation de portiques de limitation de gabarit pour interdire tout trafic sur le pont exceptés piétons et cyclistes et garantir la sécurité de tous.

Une réouverture de la circulation sur le pont pour les véhicules légers 

Suite aux diverses dégradations constatées sur les portiques et au non-respect des limitations de tonnage, le pont a été fermé à la circulation en mai 2021. Aujourd'hui, après plusieurs mois de travaux, de nouveaux portiques plus robustes ont été posés et permettent une réouverture de la circulation sur le pont pour les véhicules légers.

En cas de nouvelles dégradations importantes et intentionnelles, le Département du Nord se verrait dans l’obligation de fermer définitivement le pont dans l’attente de sa reconstruction.

Une reconstruction du pont envisagée en 2023

En parallèle de ces actions, le Département a mené une analyse comparative des solutions envisageables allant de la restauration lourde à la reconstruction du pont (au même endroit ou "décalée"). Celles-ci ont été présentées en Mairie de Looberghe en septembre 2020 et ont abouti au choix d'une reconstruction dans les emprises actuelles.

Cette solution permettra de disposer d’un ouvrage neuf avec des critères de durabilité maîtrisés et de respecter le gabarit de 7 m imposé par Voies Navigables de France (VNF) afin de tenir compte des perspectives de trafic fluvial en lien avec la création du Canal Seine Nord Europe.

Les études sont en cours et devraient aboutir fin 2022 pour permettre le démarrage des travaux au cours du second semestre 2023.

Un des enjeux majeurs de l’opération étant son financement, des démarches ont d’ores et déjà été entreprises par le Département pour mobiliser un indispensable co-financement exceptionnel.