Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Réchauffement climatique dans le Nord, où en est-on ?

Publié le 18 novembre 2019 | Solidarité entre les territoires

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Le climat change dans le Nord, ce n’est pas un leurre. Avec Nord durable, Le Département du Nord intensifie ses efforts dans ses champs de compétence pour contribuer à la transition écologique.

Températures qui grimpent, niveau de la mer qui monte et qualité de l'air qui se dégrade, les mesures réalisées dans notre département ne sont pas réjouissantes.

Une réalité dans le Nord

Canicules, tempêtes, inondations, les phénomènes climatiques exceptionnels deviennent peu à peu la norme. La réalité du changement climatique se manifeste par l'élévation des températures moyennes et la variation du régime des précipitations.

Le CERDD (Centre Ressource du Développement Durable) avance des chiffres éloquents : à Lille, la température moyenne a augmenté de 2°C depuis 1955. À Dunkerque, le niveau de la mer a augmenté de 9,5 cm depuis 1956.

Peu de gens le savent, mais le Nord est l'un des départements de France les plus vulnérables face au changement climatique

précise Emmanuelle Latouche, directrice adjointe du CERDD.

Un territoire vulnérable

Pourquoi ? Car notre département est dense et très peuplé, proche de la mer, et il se place surtout au-dessus de la moyenne nationale en terme d'émission de gaz à effet de serre... Avec des conséquences sur la santé des habitants, sur la biodiversité et sur le climat.

L'ATMO Hauts-de-France évalue la moyenne d'émission de particules fines par an et par habitant du Nord à 17,7 kg, un chiffre largement supérieur à la moyenne nationale qui est de 4,6 kg.

Les populations se trouvent en première ligne face au changement climatique.

La DREAL (Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement) estime ainsi que 90% des communes du Nord sont concernées par des risques météo-sensibles. En tête de liste figurent les inondations, en raison d'une concentration accrue des précipitations en hiver dans notre département.


L'augmentation du niveau de la mer commence à être une réalité dans le Nord. 

Des zones humides menacées

Le changement climatique est bien présent, à notre porte ! Cela fait plusieurs années que nous constatons des mares à sec à la fin de l'hiver alors qu'elles devraient être à plein

explique Damien Santer, responsable des gardes départementaux sur le secteur de Saint-Amand.

Nous constatons aussi la disparition d'espèces animales comme les oiseaux, ou la prolifération d'espèces végétales exotiques invasives favorisées par le réchauffement climatique

poursuit-il.

Dans ce contexte, la préservation des espaces naturels est nécessaire.

En entretenant les zones boisées, humides et en préservant la qualité des sols de ses Espaces naturels, le Département contribue à maintenir la biodiversité.

Urgent d'agir

Pour agir en faveur du climat il est nécessaire de combiner une réduction des émissions de gaz à effet de serre à des efforts d'efficacité énergétique, de développer des énergies renouvelables et d'adopter des changements d'habitudes au quotidien.

Engagé depuis les années 2000 dans le développement durable, le Département du Nord renforce son action en adoptant ce 18 novembre le plan "Nord durable, pour une transition écologique et solidaire".