Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Tout le passé de Villers-Outréaux à la Maison de la Broderie

Publié le 25 octobre 2019 | Découvrir le Nord

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Ce village de 2 000 habitants situé dans le Cambrésis fut à la fin du 19e siècle, la capitale française de la broderie mécanique. On peut découvrir ce riche passé à la Maison de la Broderie, refaite à neuf cette année…

Se rendre à la Maison de la Broderie

20 rue Victor-Hugo, 59142 Villers-Outréaux.

Visite sur RV. Tarif : 2 euros.

Tél : +33 (0)3 27 78 70 22.

Créée dans les années 90 au centre du village, la Maison de la Broderie perpétue le glorieux passé de Villers-Outréaux. Un passé brodé à jamais dans la mémoire des Villersois, mais encore mal connu des Nordistes.

Et pourtant, le village fut considéré comme la capitale française de la broderie mécanique, ou l’art de mettre en valeur les tissus.

A la fin du 19e siècle, Villers-Outréaux comptait 950 foyers pour 500 métiers à broder,

rappelle Françoise Bancourt, responsable de la Maison de la Broderie. Bref, le village vivait entièrement des différents métiers de la broderie, créateur, raccommodeurs, ouvriers…

Les machines présentées ont plus d'un siècle et fonctionnent toujours.  

Broderie haut de gamme

On peut y découvrir, sous les auspices de Pénélope, le géant de la commune, des machines à broder, à piquer, des automates, une machine à coudre de 1914, toujours en état de fonctionnement.

A l’étage, on admire les différentes créations, robes, bien sûr, mais aussi vêtements, mantilles, voilages, linge de table,

A l’époque, les brodeurs de Villers-Outréaux produisaient beaucoup pour la confection haut de gamme, parfois à l’unité,

précise Françoise Bancourt.

L'étage est consacré aux réalisations locales.  

La route du textile cambrésien

La Maison de la Broderie a fait l’objet en 2019, d’une rénovation en profondeur, avec modernisation des installations et refonte de la scénographie. Une vidéo sur l’histoire de la broderie, proposée par la Maison du Textile de Fresnoy-le-Grand, dans l’Aisne, tourne aussi en boucle. Cette restructuration a reçu une aide du Département du Nord de 17 000 euros.

Pénélope, géante de Villers-Outréaux, 100 kg et 4 mètres de haut.  

A noter que la Maison de la Broderie fait partie de la Route du textile en Cambrésis, un circuit de trois visites, avec le musée des Dentelles de Caudry et la Maison du Mulquinier (tissage de lin) à Avesnes-les-Aubert, organisées par l’Office de tourisme du Cambrésis.

La prochaine visite des trois sites est programmée mercredi 30 octobre 2019.

RV à 9 h l’Office de tourisme du Cambrésis à Cambrai.

Tarif : 15 euros.

Information et réservation : +33 (0)3 27 78 36 15.

Photos Cédric Arnould