Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Autonomie : de nouveaux services personnalisables

Publié le 07 octobre 2019 | Autonomie Handicap Seniors

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Décryptage

Quelles réponses pour les personnes âgées et leurs proches ? Le Département du Nord propose des services individualisés qui placent la personne aidée au cœur du dispositif.

Coordonnées

Une orientation sur mesure avec Nord Autonomie

  • Un accueil physique : 39 relais autonomie sur le territoire pour accueillir et orienter les personnes âgées et en situation de handicap et leurs aidants.
  • Un accueil téléphonique avec un nouveau numéro unique autonomie : le 03 59 73 73 73
  • Un accueil numérique avec un portail Internet pour toutes vos démarches, opérationnel début 2020

Le projet européen Aidants Proches Réseau Service

Le Département de Nord, l’Agence Régionale de Santé des Hauts de France, l’Agence pour une Vie de Qualité et l’Université de Liège en Wallonie se sont engagés dans le projet européen "Aidants Proches Réseau Service".  

Dans le cadre de ce projet, plusieurs psychologues des plateformes d’accompagnement et de répit des Hauts-de-France ont été spécifiquement formés à un nouveau mode d’accompagnement pour les aidants des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou d'une maladie apparentée : le counseling.  

Cette action s'inscrit dans le cadre du projet Interreg France-Wallonie-Vlaanderen (Union Européenne)

En 2018, le Nord comptait près de 600 000 personnes aidantes. Parmi elles, très peu se reconnaissent comme tel et la plupart n'ont pas connaissance des dispositifs existants et des accompagnements dont elles peuvent bénéficier.

Dans le département du Nord, 8 plateformes de répit et d'accompagnement, réparties sur le territoire accueillent, écoutent et orientent les aidants vers les solutions les plus adaptées. 

Un panier de services personnalisable

Plusieurs solutions de répit existent pour les personnes âgées en perte d'autonomie et leurs proches. Dans le cadre de l'évolution de l'Allocation Personnalisée d'Autonomie, ces services peuvent être financés jusqu'à 500 euros par an, ou 1 000 euros si l'aidant doit être hospitalisé.

L’accueil familial temporaire

Les personnes âgées en perte d’autonomie peuvent être accueillies temporairement (journée ou nuit) dans l’une des 650 familles d’accueil spécifiquement agréées.

L’accueil de jour dans un établissement

Les personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée vivant à leur domicile peuvent être accueillies une demi-journée, une journée ou plusieurs journées dans une structure où elles bénéficient d’un accompagnement adapté. 

Le relayage

Un professionnel intervient à domicile pour suppléer un aidant absent.

La garde itinérante

Une intervention courte et non prévisible à domicile pour maintenir l’autonomie de la personne âgées 24h/24 et 7j/7

L’intervention d’un assistant de vie à domicile

Des professionnels interviennent à domicile pour aider la personne dans ses soins quotidiens (repas, toilette) ou dans sa vie courante (courses, papiers). Ces professionnels relèvent des Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD) ou sont employés directement par la famille.

Une nouvelle démarche : le counseling 

Le counseling (de l'anglais : conseil) est un accompagnement sur-mesure sous forme de séances d’1h ou 1h30 au sein des plateformes d’accompagnement et de répit. Ces séances s'adressent aux aidants des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou d'une maladie apparentée. Elles sont à la demande de l’aidant. Il peut y participer seul ou avec sa famille.

L’objectif de ces séances est de permettre aux aidants de mieux comprendre la maladie et ses symptômes et ainsi d’améliorer la communication aidant-aidé. L’aidant peut s’adapter au comportement de son proche qui se sent soutenu. La démarche n’efface pas la maladie mais elle permet à l’aidant de garder la personne malade à domicile dans de bonnes conditions le plus longtemps possible.