Version imprimable - Nouvelle fenêtre

5 conseils pour covoiturer

Publié le 24 septembre 2019 | Voirie Mobilité

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

À l’ère de la pollution aux particules fines, du sur-engorgement de nos routes et des fins de mois difficiles, le covoiturage est une solution de mobilité à envisager. Chaque année, plus de 10 millions de trajets de covoiturage sont déjà effectués en France sur de longues distances. Dans le Nord, de nouvelles aires de covoiturage ont été aménagées pour encourager les trajets domicile-travail. Voilà quelques conseils pour vous aider à passer le cap !

Vous souhaitez covoiturer dans le Nord

Les autres articles

Actualités

 

Pourquoi covoiturer ?

À mi-chemin entre le déplacement privé et le transport en commun, le covoiturage permet de partager les frais du déplacement effectué en commun (divisé par deux avec deux passagers, par quatre avec quatre passagers... ). Il présente donc un intérêt financier, mais aussi une prise de position écologique et permet de réduire les embouteillages.

Comment faire concrètement ?

Il faut s'inscrire sur des sites de covoiturage sur internet (par exemple Pass pass dans le Nord). L'inscription est gratuite. Les conducteurs postent leur trajet, la fréquence des trajets, l'aire de covoiturage de rendez-vous... Les passagers eux, consultent les offres, recherchent un trajet précis ou postent des offres. Ensuite, passagers et conducteurs se mettent en relation sur la plateforme de covoiturage en validant des trajets, horaires ainsi que le règlement financier.

Comment payer et se faire payer le trajet ?

Le règlement financier des trajets se fait généralement via les sites internet de covoiturage qui font le relais entre conducteur et passager. Contrairement aux taxis, les conducteurs de covoiturage ne dégagent aucun bénéfice. La participation financière réclamée au passager correspond au partage des frais d'essence et de péage, parfois à une estimation de l'usure et du paiement de l'assurance. Les revenus encaissés dans le cadre d'un covoiturage sont exonérés d'impôt sur le revenu et n'ont pas à être déclarés.

Dois-je m'assurer pour covoiturer ?

À ce jour, le covoiturage ne fait pas l'objet d'une réglementation particulière qui le distingue de l'usage d'un véhicule transportant famille, amis, collègues... Il est juste conseillé pour le conducteur de déclarer à son assureur la pratique du covoiturage pour vérifier que sa garantie couvre bien tous les trajets et tous les passagers. Quant au passager, il doit veiller à ce qu'il dispose bien d'une assurance de responsabilité civile pour faire face aux incidents.
En cas d'accident, les passagers sont indemnisés au titre de la « responsabilité civile envers les tiers ».

Et en cas d'annulation de trajet ?

Le conducteur ou le passager peuvent annuler le trajet en prévenant au moins 24h en avance. Dans ce cas, le trajet est entièrement remboursé. Sinon, la personne qui annule en dernière minute ou ne se présente pas au point de rendez-vous est tenue de verser la moitié ou la totalité du prix du trajet.