Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Jean-René Lecerf: "Les élus ruraux, ces hussards de la République"

Actualités

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

À l'occasion du congrès national des maires ruraux de France, qui se déroule du 20 au 22 octobre au ValJoly, Jean-René Lecerf, président du Département du Nord, s'exprime sur le rôle des élus ruraux.


Transcription textuelle :

[Jean-René LECERF] Les élus ruraux, qu'ils soient maires, qu'ils soient adjoints, qu'ils soient conseillers municipaux, sont des gens qui sont les hussards de la République. Ce sont des personnes qui sont payées, si je peux m'exprimer ainsi, par la reconnaissance de leurs concitoyens.

Lorsque cette reconnaissance se transforme effectivement en menaces, voire en exactions diverses, je comprends effectivement qu'ils s'interrogent parfois sur le maintien de leurs responsabilités. Mais ils sont passionnés par l'intérêt général sinon ce ne seraient pas des hussards de la République et ils souhaitent effectivement travailler dans l'intérêt de l'immense majorité de leur population. Mais il y a des événements qui sont des événements plus que regrettables, qui sont de véritables scandales : je pense à Madame le Maire de Sains-du-Nord, tout près du ValJoly d'ailleurs, qui est menacée dans sa vie quotidienne par des voyous, il n'y a pas d'autre expression, tout cela est inacceptable, doit être d'ailleurs apprécié d'une manière beaucoup plus sérieuse au niveau des autorités de police, de gendarmerie et de justice. Il faut retrouver effectivement ces délinquants et les soumettre aux tribunaux chargés de les juger.

Ne perdons pas l'essentiel de vue ! L'essentiel de vue c'est bien sûr les problèmes de la ruralité, les problèmes de la France rurale et après tout le Président du Nord est bien pas placé pour en parler puisque le département du Nord est certainement le plus grand département rural de France : 600 000 personnes sur 2,6 millions certes qui vivent en secteur de ruralité ou de péri-ruralité, et je vois tous les jours les difficultés auxquelles ils sont confrontés. Je vois tous les jours leur dynamisme, leur implication, leur sens de l'intérêt général, pour ne pas dire du sacrifice. C'est une véritable vocation que d'être élu rural et personne ne les remerciera suffisamment pour les responsabilités qu'ils prennent.