Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Vers un Nord plus inclusif et solidaire

Publié le 11 juillet 2019 | Autonomie Handicap Seniors

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Le Département du Nord, la MDPH, l'Éducation nationale et l'Agence Régionale de Santé rejoignent ensemble la démarche "Territoires 100% inclusifs". Une feuille de route commune permettra de proposer des nouvelles réponses adaptées à tous les citoyens, quel que soit leur parcours.

Suivez l'avancée de la démarche !

E4-Picto inclusif

Grâce à ce pictogramme, vous pourrez suivre l'avancée concrète du Département inclusif et solidaire, au fil des actions engagées sur le territoire.

Vidéos

La notion d'inclusion fait référence à un modèle de société qui s'adapte aux parcours de vie de tous ses citoyens, qu'ils soient ou non en situation de handicap ou de vulnérabilité.

L'objectif est de permettre à chacun, quel que soit son besoin ou sa situation, de faire de vrais choix adaptés à son parcours. Cela suppose de laisser s'exprimer la parole des personnes, avec des politiques ascendantes plutôt que descendantes

explique Geneviève Mannarino, vice-présidente en charge de l'Autonomie.

Une démarche partenariale

Pour engager cette transition, ce "changement de culture", le Département du Nord a répondu en 2018 à l'appel à initiatives "Territoires 100% inclusifs" lancé par le Gouvernement.

Cet engagement s'est concrétisé le 10 juillet 2019 par la signature d'une feuille de route, cosignée par la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH59), l'Éducation nationale et l'Agence Régionale de Santé (ARS).

L'engagement pour un territoire 100% inclusif a été signé le 10 juillet à Lille par Jean-Yves Bessol, directeur des services académiques de l'Éducation nationale dans le Nord, Geneviève Mannarino, vice-présidente en charge de l'Autonomie et Arnaud Corvaisier, directeur général par intérim de l'Agence Régionale de Santé.

En découlent plus 80 chantiers dans tous les domaines qui font la vie quotidienne et citoyenne. Un premier comité de pilotage, auquel participeront des usagers, se réunira dès la fin septembre pour assurer le suivi de la démarche.

Notre société avance mais il faut que la société s'adapte aux personnes handicapées, et non l'inverse comme c'est encore trop souvent le cas. 

souligne Arnaud Corvaisier, directeur général par intérim de l'ARS, signataire de la feuille de route.

L'inclusion à l'école est une autre dimension importante de cet engagement. "Une priorité de la prochaine rentrée" pour les services de l'Éducation nationale :

L'objectif est de faire en sorte que tous les élèves aient une place dès 3 ans à l'école et qu'ils puissent suivre une scolarité ordinaire

précise Jean-Yves Bessol, Directeur des services académiques de l'Éducation nationale dans le Nord.

Un service dédié à l'école inclusive sera d'ailleurs mis en place au sein de l'Académie et 5 nouvelles classes ULIS (Unités Localisées pour l'Inclusion Scolaire) seront créées dans les collèges avec le soutien du Département du Nord.

80 chantiers, de la crèche au marché du travail

La feuille de route pour un département inclusif et solidaire se décline en 7 axes de travail:

  • soutenir l'éducation et accueillir de la crèche à l'université

en créant par exemple des accueils adaptés en crèche et en favorisant les modes de scolarisation en milieu ordinaire.

  • permettre l'accès à un "chez soi" adapté et choisi

à travers notamment le soutien aux habitats partagés ou inclusifs

  • faciliter l'accès à l'emploi

en utilisant le levier de la formation et en accompagnant les entreprises inclusives comme ETHAP à Guesnain.

  • favoriser la participation à la vie de la cité

en améliorant l'offre de mobilité et en renforçant l'accessibilité des services et des équipements culturels.

  • faciliter l'accès aux droits et aux soins

en simplifiant les démarches, et en facilitant l'accès aux droits grâce à des accueils physique adaptés ou améliorant l'accessibilité en ligne.

  • soutenir la fluidité dans les parcours de vie

notamment chez les jeunes confiés à l'aide sociale à l'enfance. 

  • la responsabilité sociale du Département

pour faire de la collectivité, en tant qu'employeur et puissance publique, un acteur exemplaire.

Quand on parle d'inclusion, de changement de culture, on ne peut pas y aller seuls ! D'avoir signé avec ces partenaires essentiels, cela montre que la dynamique est possible. C'est un chemin que nous allons parcourir ensemble

se félicite Geneviève Mannarino. 

Les partenaires du département inclusif et solidaire se retrouveront le 22 novembre à Lille. Le Département du Nord organise dans la capitale des Flandres les assises de la Cité inclusive. Ce rendez-vous permettra de dresser un premier bilan en présence d'acteurs venus de toute la France.