Version imprimable - Nouvelle fenêtre

"On crée du lien avec les élèves en difficulté"

Publié le 03 juillet 2019 | Collège Éducation

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Depuis un an, Dominique Blin, éducateur de prévention spécialisée, intervient au sein du collège de Lourches en tant qu'ALSES (Acteur de Liaison Sociale dans l'Environnement Scolaire), un dispositif financé par le Département du Nord afin de lutter contre l'absentéisme et le décrochage scolaire. Il nous explique en quoi consiste sa mission.

Les postes ALSES dans le Nord

Les autres articles

Un ALSES, c'est quoi ?

Dominique Blin : le poste d'Acteur de Liaison Sociale dans l'Environnement Scolaire (ALSES) est assuré par un éducateur de prévention spécialisée qui est missionné pour être présent au sein du collège à différents temps de la journée et dans tous les lieux. Je suis là par exemple à l'entrée du collège le matin ou le soir, pendant la récréation, je déjeune avec eux le midi et je passe dans les couloirs. Je peux aussi être présent lors des sorties scolaires. Je suis géré par le CAPEP et je partage mon temps de travail entre le quartier et le collège situé dans ce quartier, ce qui favorise le lien entre les deux.

À qui vous adressez-vous ?

D.B. : Aux collégiens qui pour des raisons différentes, risquent de se retrouver dans une situation les mettant en difficulté ou en voie de rupture avec leurs lieux de vie d'adolescents (école, famille, amis). Le mal-être à l'école ou le manque de motivation pour aller à l'école peuvent être les symptômes d'un besoin éducatif. Il s'agit là de lutter contre le décrochage scolaire. Je peux avoir une posture décalée parce que je viens de l'extérieur, ce qui permet un travail spécifique de mise en confiance à mener auprès des élèves.

Quel est votre rôle ?

D.B. : l'idée est de créer un lien avec les élèves qui rencontrent des difficultés, d'être identifié et légitimé pour proposer des actions qui peuvent les aider. J'agis en relation avec l'ensemble de l'équipe éducative de l'établissement (notamment le professeur référent sur le décrochage scolaire) et les parents. L'ALSES est en quelque sorte l'huile que l'on met dans les rouages pour que l'environnement personnel, scolaire, social et familial fonctionnent de nouveau ensemble.

Comment agissez-vous ?

D.B. : Prenons un exemple. J'ai discuté dernièrement avec un élève. La confiance acquise, il m'a exprimé une difficulté. J'ai perçu des besoins à prendre en compte. Dans ce cas, j'ai proposé à cet élève de rencontrer la famille au domicile de l'enfant pour trouver des réponses adaptées avec eux et éventuellement les orienter vers des organismes qui peuvent les aider. J'assurerai un accompagnement s'il le faut et je resterai en veille même si le jeune n'en a plus besoin.

J'ai aussi commencé un travail de maillage du territoire afin de pouvoir mettre en place les collaborations partenariales nécessaires. Travailler avec les lycées et les professionnels de l'orientation est, par exemple, un lien important pour optimiser un suivi de parcours après le collège.

Comment vous contacter ?

D.B. : Lorsque je suis dans ou devant l'établissement, je peux être sollicité directement par une personne de l'équipe éducative, par les familles qui, à Lourches, sont dans une vraie démarche de collaboration, et bien sûr par les élèves. Je suis également joignable par mail ou téléphone portable.