Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Contournement de Maubeuge : la variante nord retenue

Publié le 03 juin 2019 | Voirie Mobilité

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Le contournement de Maubeuge est l’un des projets prioritaires du Département du Nord en matière de voirie et d'aménagement du territoire. Son tracé, officialisé le 3 juin 2019, passera au nord de la ville.

Le projet de contournement de Maubeuge va permettre d’améliorer les liaisons avec la Belgique, de favoriser le développement économique de la Sambre-Avesnois et de contribuer à l’amélioration du cadre de vie des habitants.

Selon les prévisions, le trafic passera de 27 000 véhicules par jour sur les routes actuelles à 35 000, avec une augmentation de 13 % de la part des poids lourds. Il faut donc absolument désengorger la ville. C’est aussi une question de sécurité, 

estime Arnaud Decagny, vice-président du Département en charge des Infrastructures et des Transports et maire de Maubeuge.

La variante nord retenue

Pour la phase 1, entre le hameau des Mottes et la RN2 au sud de Maubeuge, le tracé passant pour partie au nord de la RD 649 a été acté dès le mois de mars.

Pour les phases 2 et 3, le choix s’est porté dernièrement sur le tracé situé le plus au nord, entre Feignies et Assevent.  

Le choix de ce tracé (cliquez sur la carte ci-dessous pour le découvrir en détail) vient clore une période de concertation avec la population et avec les élus du territoire concernés par ce projet.


Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Préserver la biodiversité

D'autres variantes ont été envisagées avant d'être abandonnées.

La variante sud du tracé présentait un impact trop important sur les zones humides, en particulier sur la zone protégée de la Pisselote, ce qu'ont confirmé les services de l'Etat. Ce tracé avait également une incidence en termes d’inondation qui aurait pu compromettre l’obtention des autorisations indispensables à la réalisation du contournement.

La variante intermédiaire présentait quant à elle des conséquences importantes sur l'avenir des constructions situées sur le parcours.

Au regard de ces éléments, le tracé le plus au nord s’est donc avéré être la variante la moins impactante à la fois pour le bâti et pour le milieu naturel.

Première mise en service à l'horizon 2025

Le Département constitue désormais le dossier d’enquête publique qui sera déposé en Préfecture au cours du deuxième trimestre 2020.

La mise en service de la phase 1, estimée à 50 M€, est envisagée à l’horizon 2025, avec un financement assuré par le Département du Nord dans le cadre du contrat de Plan État-Région.

Au total, le contournement nord de Maubeuge représente un investissement prévisionnel de 122 millions d’euros.